1. Une baise peu commune!


    Datte: 11/01/2019, Catégories: Hardcore, Partouze Auteur: Lupine13,

    Il y avait déjà un moment que je caressais ce fantasme. J'avais il y avait plusieurs années vécus à quelques reprises des expériences du genre mais j'avais envie de le faire avec mon mari... de vivre ce moment si spécial pour moi avec lui. J'adore le sexe... en fait, mon mari et moi adorons le sexe tout court... peu importe comment ou avec qui c'est pour nous une activité aussi agréable ou normale que de jouer aux cartes ou de faire du vélo...Préparer mon fantasme n'avait pas été de tout repos. Malgré le fait que celui-ci pouvait exciter beaucoup d'hommes, il n'y a malheureusement pas beaucoup d'hommes sérieux et prêt à passer à l'acte. Nous avions donc passé quelques annonces dans différents sites de rencontres et finalement étions arrivé avec une brochette d'une dizaine d'hommes qui viendraient servir mes envies...J'avais demandé à mon mari de choisir les types, je me foutais complètement de leur allure, tant qu'ils avaient une queue qui bandait, n'étaient pas trop timide ( parce qu'ils ne seraient pas seul dans la pièce), s'ils avaient un gros gland tant mieux, sinon tant pis... ah oui, de préférence des types qui aimaient lécher un anus... ( une fille peut bien avoir ses préférences...!!!). Bah une orgie... c'est bien commun direz-vous...mais en fait j'avais demandé à mon mari quelque chose d'un peu particulier...Lorsqu'ils arrivèrent au rendez-vous, mon mari les fit entrer. J'étais déjà installée à 4 pattes, le cul vers le haut, les jambes juste assez écartée pour que ...
     les lèvres de ma chatte ouvre légèrement comme un baiser invitant. Mes seins lourds pendait vers le lit, excité à l'idée de ce qui allait se passer sous peu, leur tétine était bien dure, et sensible... ma chatte perlait déjà un peu et mon anus battait la mesure. Pour ma part, j'entendais à peine ce qui se passait puisque j'avais des bouchons dans les oreilles qui tamisaient le bruit, je ne voyais rien puisque j'avais les yeux bandés. Je percevais leur voix comme un vague écho... je voulais ne pouvoir me servir que de mon sens du touché, du goûté, de mon odorat pour ce qui allait suivre... je voulais être un objet dans les mains de ses hommes... et tout cela pendant que je suçais mon mari.Je sentis des mains sur ma croupe, sur mes seins... mon mari avait établit un ordre... et un petit jeu. Il y avait sur la table près de lui un dé et une minuterie. Chaque type avait 5 minutes pour me défoncer, me lécher, me titiller... il devait avant de me pénétrer tirer un dé... S'il avait un 20 ou un 1, il avait le droit de me prendre analement ( je n'étais pas au courant du règlement au début mais peu importe... j'étais à ce moment là un simple objet de plaisir).Mon mari me présenta sa queue et les festivités commencèrent. J'adore prendre sa queue quand elle est encore molle... sentir la vie monter dedans et son gland grossir dans ma bouche et je ne fut pas déçue. Surprise aussi par la langue chaude et mouillée qui ouvrait à présent mon anus avec l'agilité d'une excavatrice. si je n'avais ...
«1234»