1. En robe légère chez le podologue


    datte: 20/01/2019, Catégories: fh, médical, miroir, Oral, init, occasion, Auteur: Crunchee,

    Le dernier « 10 km » des foulées de la forêt a eu raison de mon genou. C’est la course de trop et je suis obligée de faire quelque chose. Visite chez le médecin et diagnostic rapide : tendinite sous-rotulienne (un classique chez les coureurs ). Je me vois donc prescrire podologue pour des semelles et dix séances de kiné. Tout un programme de galère Bien décidée quand même à ne pas laisser s’installer cette saleté de tendinite, je me résous à prendre rendez-vous chez le podologue le plus proche de chez moi dans un premier temps. J’ai rendez-vous aujourd’hui à 18 h, il a fait très chaud toute la journée. Pas question que j’arrive chez lui avec des pieds sales Je prends donc une douche avant. Le contact de l’eau presque froide me fait du bien. Pour mes quarante-cinq ans et après deux accouchements, je trouve que je suis encore pas mal. 1,65 m pour 62 kg, quelques jolies rondeurs harmonieusement réparties, de belles jambes que j’aime montrer avec un beau fessier bien galbé par la course à pied. Mon 95B se tient encore très bien sans soutien-gorge l’été, et je remarque souvent les regards plus ou moins discrets des hommes Malheureusement la routine et le travail ont fait qu’avec mon mari, c’est rapport tous les samedis soirs et dodo ! J’aimerais plus Sous l’eau savonneuse, mes mains jouent sur mon corps et la caresse de l’eau sur mes seins les rend encore plus fermes. Je joue avec mes tétons qui durcissent, descends quelques doigts jusqu’à ma toison fraîchement entretenue de la ...
    veille. Mes doigts effleurent mes lèvres, jouent avec mon bouton, pénètrent mon intimité L’orgasme vient vite et me fait du bien. Cela tombe bien, car je dois y aller si je ne veux pas être en retard ! Vu la chaleur, j’opte pour ma robe blanche moulante, mais pas trop, qui arrive juste au-dessus des genoux, classe et décontractée à la fois. Je laisse mes seins libres, ils sont de toute façon bien tenus par le tissu, bien que très légèrement transparent. J’hésite à mettre une culotte, je vais quand même à un rendez-vous médical, mais il fait tellement chaud que finalement, je décide de ne pas en mettre. Après tout, c’est le genou et les pieds que je vais montrer, pas le reste Je finis la panoplie avec des sandales en semelles compensées qui allongent encore plus mes jambes déjà bien dessinées. À 17 h 55, je sonne chez le podologue et entre. C’est une petite maison de ville transformée en cabinet et décorée avec goût : pierre apparente, parquet massif et objets modernes dans la salle d’attente. Elle est commune avec le cabinet d’infirmière libérale et d’ostéopathie, je ne suis donc pas seule à attendre. En effet, une femme et un jeune homme sont déjà là. Je sens le regard jaloux et désapprobateur de la femme sur ma silhouette. Il est vrai qu’elle n’a pas l’air de prendre trop soin d’elle et peut difficilement rivaliser avec mon allure. Par contre, le jeune homme, environ vingt-cinq ans je dirais, se retient, mais s’il le pouvait, il ouvrirait une langue à la « Tex Avery » et de ...
«1234»