1. [VU SUR LE NET] Kary-01


    Datte: 21/01/2019, Catégories: BDSM / Fétichisme, Tabou, Lesbienne

    Voici une histoire découverte sur le net. Ce n'est pas mon histoire mais je la transmets tel quel est écrite, bonne lecture.Mon nom est karine. L'historie que je vais vous raconter est vrai et c'est mon histoire. En ce mois de novembre elle se poursuit toujours. Je vais omettre ou modifier certain détail pour conserver mon anonymat bien sûr. Si je vous la raconte, c'est à la demande de Madame qui veut que j'occupe mes temps libres lorsqu'elle ne peut s'occuper de moi. Alors voici comment tout a commencé...J'ouvre les yeux tout doucement. Il est 7h15, même si c'est lundi 4 avril, je commence une de mes journées de congé car je suis une professionnelle de la santé qui travail sur des horaires variables. Je me dirige vers la salle de bains et après avoir soulagé la pression qui grandissait dans ma vessie, je me prépare un copieux déjeuner.Assise à la table, sirotant mon café bien chaud, j'observe le parc devant moi en cette journée radieuse d'avril. Puis mon cerveau s'emballe, mes pulsions secrètes m'envahissent. J'avais prévu de les assouvit en fin d'après-midi, mais la tentation est trop forte. Je dépose rapidement mes couverts sur le comptoir et me dirige vers ma garde-robe où je range tous mes jouets.Sur le plancher du salon, je dépose ma boite temporelle. J'y insert la clef de mes menottes et ferme le couvercle. Je règle la minuterie sur 1h00. Oui... je vais juste me faire une petite séance pour pouvoir patienter jusqu'à celle que j'ai prévu cet après-midi qui sera bien ...
     plus exaltante et difficile.Je retourne dans ma chambre près de la fenêtre. Je m'étends sur le plancher et j'insert dans mon vagin un petit vibrateur pré-programmé avec l'aide de mon téléphone intelligent afin qu'il puisse me fournir des sensations de façon aléatoire et de diverse durée.Puis je me ligote les chevilles et les genoux avec de la corde. Hum le vibrateur fait déjà sentir sa présence en m'honorant de quelques vibrations. Je place dans ma bouche un bâillon boule, celui-ci est muni d'une boule creuse et perforé, il a l'inconvénient de laisser s'échapper beaucoup de salive mais il me permet de mieux respirer lors de mes séances.Ensuite, je me prive du sens de la vue grâce à un bandeau.Enfin, je place mes poignets derrière mon dos et les relie ensemble grâce à mes menottes. Clic... Clic et voilà, si je veux me libérer, je dois parcourir la distance qui me relie à la boîte temporelle et attendre que celle-ci se déverrouille pour avoir accès à la clé qui me libérera.Je commence donc à ramper à l'aveuglette sur le plancher comme un ver de terre.De temps en temps, le vibrateur se déclenche et me procure de douces sensations. Je me cogne sur un meuble, oui, c'est le coin de mon bureau, je suis tout prêt de la porte de ma chambre. Finalement, je réussi à sortir de celle-ci.Oups! Je n'y pensais plus, mais j'avais placé plusieurs pinces à linge sur le plancher du couloir qui mène au salon. Je dois les traverser, tantôt sur le ventre, tantôt sur le coté, je traverse péniblement ...
«123»