1. Histoire alternative (3)


    datte: 23/01/2019, Catégories: Transexuels, Auteur: Irina,

    Samedi J’ai impatiemment attendu ce moment . Je suis même en avance à la brasserie des halles ! (Cette brasserie n’existe pas, ne cherchez pas ). Pourvu que Julie ne m’ait pas posé un lapin Mais non ! Elle a tenu parole. La voilà ! On se fait un baiser rapide sur les lèvres. On déjeune ensemble ? OK. L’ avantage, c’est de la restauration rapide et je suis impatient de savoir ce qu’elle m’a préparé. On va aller chez elle. Le temps d’avaler un rapide steak-frittes, je la saoule de question. Comment est-elle devenue transgenre ? C’est comment son prénom pour l’état civil ? Julien ? Ah ben oui, elle n’a eu qu’à le féminiser Comment çà se passe avec son entourage, est-ce qu’elle se fait draguer, a t-elle eu beaucoup d’aventures, c’est dur d’être transgenre ? En fait son histoire je le verrai au fil du temps est assez classique : garçon assez mal dans sa peau, préférant la compagnie et les jeux de fille Pour son bonheur, elle a compris très tôt qu’elle était une fille dans sa tète, née « dans le mauvais corps » comme on dit et n’a eu de cesse que de vivre sa féminité dés que cela a été possible. Cela fait plusieurs années maintenant qu’elle mène une existence de transgenre, et à part quelques imbéciles qu’elle a envoyé au diable, elle n’a pas de problème avec son entourage. Et donc, quel est le programme spécial qu’elle m’a préparé ? Patience me dit-elle. Comme la première fois, nous nous retrouvons chez elle. Mais quand je m’approche d’elle pour solliciter un baiser, elle me ...
    repousse avec un sourire narquois. — Désolée, je suis transgenre, mais lesbienne ! L’autre jour j’ai fait une exception, mais aujourd’hui tu n’as pas la tenue adéquate ! — Ah ? Euh, mais alors, dis-je décontenancé, qu’est ce qu’on fait ? — Je ne baise qu’avec des femmes ou d’autres transgenre. Alors si tu as envie de baiser cet après-midi il va falloir que tu te travestisses ! — Tu veux que je m’habille en femme pour baiser avec toi ? — C’est çà. Regarde ce que je t’ai préparé. Normalement çà devrait t’aller, qu’en penses-tu ? — Mais je je ne me suis jamais habillé en fille, je — C’est çà mon joli, ou tu rentres chez toi sur la béquille ! Je la regarde. Elle se fiche de moi ! En tout cas, elle me provoque. Elle n’est pas vraiment sérieuse, c’est visible, mais elle attend ma réaction. Elle me lance un défi. J’ai la tentation de dire non, mais en même temps, la situation m’excite ! Me déguiser en femme ? Au fond, à part un lointain essai avec un soutien-gorge de ma mère, je n’ai jamais essayé. Sur le lit se trouve déjà des sous-vêtements en dentelle, une jupe jean courte, un chemisier et une perruque longue brune. L’ensemble est classique, passe-partout, élégant sans excès Alors pourquoi pas ? OK ! Julie se mue alors en gamine qui jouerait à habiller sa poupée. Elle me fait déshabiller intégralement mais fait une moue qui n’est pas feinte. Quelque chose cloche. Quoi ? D’accord, je suis en érection, mais à part çà — Tu as de jolies jambes, me lance t-elle, mais trop de poils. Il ...
«1234...»