1. Ma maîtresse m'impose des séances de milking


    Datte: 24/01/2019, Catégories: BDSM / Fétichisme, Masturbation Anal

    Ma maîtresse m'impose une ceinture de chasteté et des séances de milking.Passant la journée à la maison, je m'installe devant ma coiffeuse pour me maquiller et ajuster ma perruque.Malgré mes nombreuses années d'essayages de lingerie, c'est toujours avec la même excitation que j'enfile mes dessous devant ma coiffeuse : guêpière, nuisette, culotte fendue, bas et talons aiguilles, sans oublier mes seins siliconés que je place dans mes bonnets 105/D pour me sentir vraiment femme.J'éprouve une forte jouissance à me contempler devant mon miroir en portant tous les symboles de la féminité ainsi qu'une cage de chasteté qui m'a rendu la queue flasque.Cela m'a permis de mieux me concentrer sur mon plaisir anal en n'étant plus polarisée sur mon pénis.Au niveau cérébral, je me suis aussi sentie plus femme.Depuis plus d'un mois, mon amie m'oblige à la garder en permanence en m'imposant des séances de milking.A part mon érection matinale, je me suis habituée à l'étroitesse de ma cage.Ne pouvant plus vider ma vessie debout, j'éprouve du plaisir à m'asseoir comme une fille sur la cuvette des toilettes.Natacha a prise cette décision radicale pour mieux me dominer et me garder chaste.Avant de verrouiller ma ceinture de chasteté, elle m'a rasé la queue et le périnée pour éviter que les poils soient pris à l'intérieur.Elle majore ma frustration en m'imposant des séances de masturbations quotidiennes qu'elles laissent toujours inachevées.Lors de ma traite du soir, elle me vide les bourses ...
     d'une manière mécanique pour m'éviter d'avoir du plaisir.Elle tient ainsi à s'assurer que je n'aurai pas d'éjaculation nocturne car bien que ma cage m'empêche d'avoir une érection, elle sait que je peux jouir la queue flasque en m'empalant sur mon gode.Ma perfide maîtresse ne manque pas d'imagination pour me soumettre et accroître mon désir pour elle.Elle me maintient dans un état de pré jouissance permanent qui laisse tous mes sens en éveil en exacerbant ma libido.Semaine après semaine, elle m'a fait renoncer progressivement à ma sexualité de mâle en me transformant en lesbienne soumise.Je finis par éprouver maintenant plus de plaisir à être sodomisé qu'à éjaculer.Elle me fait asseoir dans son divan pour ma traite du soir.- Écarte les cuisses, me dit-t-elle en s'agenouillant entre mes jambes tout en faisant glisser ma culotte fendue sur mes bas.- Je t'envie de porter une si belle lingerie, me dit-t-elle en souriant.J'entends le clic métallique du cadenas lorsqu'elle retire ma cage de chasteté.Elle me pose ensuite un sac en plastique rempli de glaçons sur le sexe et les bourses pour m'empêcher d'avoir une érection lors de ma traite.Sans me quitter des yeux, elle m'enfonce deux doigts dans l'anus en massant habilement ma prostate d'avant en arrière.Sous les pressions expertes de ma maîtresse, je ne tarde pas à avoir mon œillet humide de désir en ressentant d'agréables sensations dans le bas ventre.Je cambre les reins en écartant plus largement les cuisses pour m'offrir à ses ...
«123»