1. Le Souper


    datte: 24/01/2019, Catégories: fh, jeunes, profélève, voiture, Oral, pénétratio, jeu, aliments, init, humour, Auteur: Brigitte de L.,

    Je m’appelle Brigitte, puissante chevelure auburn, yeux ambre, 75B, 1,65 m et 52 kg encore en 2017. Nous sommes en 1980. J’ai vingt-six ans et, avec Didier, vingt-huit ans, nous élevons avec bonheur notre fille et nos deux jumeaux. Nous nous sommes croisés par hasard le jour de mon entrée en fac. J’ai instantanément vu qu’il était l’homme de ma vie et le coup de foudre fut réciproque. Le premier soir nous étions dans le même lit et notre accord parfait a balayé toutes mes expériences avec de précédents amants. Notre profond attachement a grandement aidé nos études, puis nos débuts professionnels. Le décollage a été fulgurant, notre offre de formation continue pour les employés de collectivités locales a immédiatement trouvé son marché et nous avons embauché. Outre les « stagiaires » que nous ne voyons jamais, nous avons déjà une trentaine de salariés à plein temps et nous envisageons d’intervenir partout en France, d’accompagner l’utilisation croissante de l’informatique dans les services, etc. Les délais de paiement publics sont certes longs, mais nous avons la confiance de notre banque et, depuis deux ans, la croissance de l’activité reste inférieure à l’optimum, autant dire que nous améliorons nos ratios de solvabilité. À part l’augmentation des exigences des maires et présidents pour accorder les marchés, l’avenir s’annonce sous d’heureux auspices. Notre couple repose sur une parfaite entente au lit, une forte complicité intellectuelle, une grande ambition sociale et ...
    une excellente complémentarité professionnelle. Nous partageons encore beaucoup de tâches courantes, mais il souhaite que je prenne le temps de flâner, humer l’air. Il me juge la mieux placée pour découvrir précocement les nouvelles tendances. C’est notre association : à l’une l’anticipation et la découverte des besoins inexprimés, à l’autre les idées de produits et leur développement. Comme son nom l’indique, le lien conjugal maintient les époux unis sous un même joug et notre attelage, protégé par les déesses Intuition et Raisonnement, fonctionne bien. Pour ne pas nous oublier, nous avons acheté une vaste maison bourgeoise avec un grand parc arboré. J’ai donné à mes enfants la naissance puis le sein, mais ai dû vite déléguer l’essentiel des tâches ménagères et éducatives à deux employées de maison, Françoise et Chantal. Je leur laisse une grande latitude, il suffit que le travail soit bien fait et qu’une soit disponible entre 7 et 20 heures tous les jours. Chacune a une chambre avec salle d’eau et une télévision. Nous voulons que tout le monde soit heureux pour que nos enfants connaissent le meilleur et espérons y avoir réussi. Chez un bouquiniste, j’achète un livre au titre aguicheur : « Cinquante jeux de couple ». À la maison, je constate que c’est une abondante mine d’idées et le place à un endroit où mon mari ne pourra que le voir. Nous sommes vendredi, il est 19 heures. Nous devons pendant ces deux jours relire les nouveaux supports de cours qui entreront en service en ...
«1234...9»