1. Baby-sitting (19)


    Datte: 24/01/2019, Catégories: Transexuels

    19 Moins de trois minutes après le livreur de pizza sonna à l’interphone. Il devait avoir entre vingt et vingt cinq ans, et son prénom (Eric) était inscrit en lettres blanches sur sa combinaison de tissu rouge. Ghislaine et moi étions installés sur le canapé du salon. Nous entendîmes Karine lui dire : — Suivez-moi, s’il vous plaît, c’est par ici. — Pas de problème, je vous suis où vous voulez! Oui, oui, où vous voulez — Et bien vous, vous ne manquez pas d’air, au moins! — Ben non, pourquoi? — Je ne sais pas, moi Vous avez une petite copine, je suppose? — Oui, mais ça ne m’empêche pas d’être prêt à vous suivre où vous voulez — Ah ben d’accord! Ce n’était pas un grand brun bronzé athlétique ou autre cliché du séducteur type, mais il se voulait sûr de son charme et semblait n’avoir aucun complexe! En posant le carton à pizza et la bouteille de rosé sur la table, il nous dévisagea Ghislaine et moi de pied en cap, puis il balaya la pièce du regard en s’attardant sur les jupes en cuir et les paires de bottes posées au bout du canapé. Avant de sortir, il se retourna vers Karine et lui dit avec un clin d’œil largement appuyé: — Surtout, si vous avez besoin de quoi que ce soit, n’hésitez pas à faire appel à moi. Je m’appelle Eric. De quoi que ce soit, d’accord? — J’ai compris, merci. Au revoir! Karine le raccompagna et nous dit en revenant : — Vous voyez. Qu’est-ce que je vous avais dit? C’est tous les mêmes, les mecs! — Bah, tu sais, il est jeune, pas trop mal, et il a envie de ...
     tester son charme, c’est tout — Ce n’est pas que ça, Ghislaine. Il est comme tous les autres, il se laisse guider par sa queue, c’est tout! Il suffit qu’il voie une nana habillée un tant soit peu sexy pour avoir envie de la sauter. — C’est à ce genre de mecs que tu fais vivre ce dont on parlait tout à l’heure? — Oui, Sam, exactement. Avec ces mecs-là, je n’ai qu’un mot à dire et ils viennent ici. Après, je peux faire ce que je veux d’eux, ils sont prêts à n’importe quoi dans l’espoir de me baiser. Mais en fait, c’est moi qui mène la danse. Et au final, c’est moi qui les baise! — Je ne suis pas d’accord avec toi, Karine. Tu généralises beaucoup trop. Tous les mecs ne sont pas des salauds, il en existe quand même quelques-uns uns de biens! Tout en parlant, nous nous étions mis à table et avions attaqué la pizza. Pendant le repas, nous parlâmes de choses et d’autres, de musique et de cinéma notamment. Puis, à propos d’un film, la conversation revint sur ce sujet. Elle montait toute seule en pression et finit par dire : — Tiens, et bien tu sais quoi? On se demandait à l’instant que manger pour le dessert, vous allez voir! Elle décrocha le téléphone et commanda un pot de crème glacée. Elle termina en précisant qu’Eric nous avait déjà livré une pizza une demi-heure avant, et que puisqu’il savait où se rendre, autant que ce soit lui qui soit chargé de cette commande. — Karine, attends, je ne sais pas pour Ghislaine, mais moi, je n’ai pas envie de partouzer. — Jusqu’à maintenant, ça n’a ...
«1234»