1. Rencontre dans le RER (1)


    datte: 26/01/2019, Catégories: Lesbienne, Auteur: sexag,

    Je m’appelle Jade. J’ai 40 ans 1m70, 65 kg 90 C donc poitrine généreuse qui attire souvent les regards lorsque je porte un décolleté, pull en V ou moulant. J’aime être élégante, classique avec une belle lingerie très féminine pour ne pas dire sexy. Ma première aventure lesbienne a commencé un jour où je me rendais, comme fréquemment, au Forum des halles pour à la fois me distraire et faire quelques achats. Ce jour-là, dans le RER A en provenance de Vincennes, j’étais assise près de la fenêtre en face d’une jeune femme qui me semblait fort jolie, le nez plongé dans un bouquin. En la regardant mieux, sa tenue légère, vu la température de ce mois d’août, laissait deviner une belle poitrine et sa jupe très courte permettait d’admirer des jambes gainées de soie noire d’un galbe parfait. De temps en temps, elle croisait et décroisait ses jambes dévoilant le début de dentelle de ses bas. Bizarrement, j’avais envie de la déshabiller des yeux. Et je me surprise dans des pensées dont je n’avais vraiment pas l’habitude. Ma voisine avait dû sentir mon regard appuyé sur sa personne, elle leva les yeux, me regardant fixement puis se replongea dans sa lecture. Plus je la regardais, plus je la trouvais belle et pour dire, excitante. À chaque jeu de jambes, sa jupe remontait un peu jusqu’à ce que j’aperçoive le minuscule morceau de tissus qui devait lui servir de string, à chaque mouvement, ses yeux s’extirpaient de sa lecture pour me fixer. Arrivées à la station Gare de Lyon, le flot des ...
    voyageurs entrants me fit laisser ma place à une personne âgée. Ma voisine en fit de même et nous voilà debout, côte à côte. Subrepticement, je sens un chuchotement à mon oreille : — Votre regard insistant me met mal à l’aise Sans me démonter, je lui réponds : — Je regarde ce que je trouve joli, que vous montrez et je pense que vos jeux de jambes ne sont pas fortuits Notre train, arrive à Chatelet les Halles ce qui interrompt notre début de conversation. À la descente, je constate que nous prenons le même chemin. — Vous allez au Forum vous aussi ? me demande-t-elle. — Oui, je vais faire quelques achats de lingerie, j’ai repéré une petite boutique sympa — Si vous voulez, nous pouvons y aller ensemble, j’aime aussi la belle lingerie. Tout à l’heure je vous ai dit que votre regard me mettait mal à l’aise mais cela m’excitait car je pensais que ma silhouette ne vous était pas indifférente. Je m’appelle Elodie et vous ? — Moi c’est Jade. Ok pour faire nos emplettes ensemble Ce bref échange avec une conclusion inattendue et la proximité de cette femme que j’avais presque déshabillée du regard fit monter en moi un étrange désir. À ma grande surprise, je sentais mon entrejambe s’humecter d’un suintement de cyprine. Arrivées devant la petite boutique que j’avais repérée, nous détaillons la vitrine en nous arrêtant sur un ensemble soutient gorge, porte-jarretelles et string noir agrémenté de dentelle violette. — Je le trouve très mignon, je le verrais bien sur toi Jade Ce tutoiement et ...
«123»