1. Les secrets "inavouables" de jessica (2)


    Datte: 28/01/2019, Catégories: Lesbienne

    Les filles me poussaient en direction de la baie. _ Je ne suis plus trop sûr de vouloir le faire. Manon s’approcha de moi et me donna une tape sur les fesses. _ Allez, il faut battre le fer tant qu’il est chaud et je te sens bien partie, pour ne pas dire chaude ! Elles me poussèrent et je me retrouvais vite derrière dehors, sur ma terrasse. Je regardais tout autour de mon jardin, voire si mes voisins étaient encore debout, heureusement pour moi, toutes les lumières des étages étaient éteintes et les rez-de-chaussée ne donnaient pas beaucoup de visibilité grâce à mes haies. Je m’avançais fébrilement sur ma terrasse, me cachant les seins et l’entrejambe. Il était déjà bien tard, mais nous étions en juin et la nuit n’était pas assez noire à mon gout. _ Je fais quoi ? leur lançais-je, toute penaude. _ Tu vas jusque sur ta pelouse et tu nous fais un show. _ On va te remettre la musique, me lança Manon en se retournant vers mon ordinateur portable. _ Hey ! Non ! Les voisins risquent d’entendre... _ Alors, caresse-toi ! me lança Eva. _ Déconnez pas les filles, pas au milieu de ma pelouse... Vous êtes folles ? _ Tu nous as bien excitées avec ta danse, et je parie que toi aussi t’es bien chaude, me lança Manon en allumant les spots extérieurs. Je me recroquevillais aussitôt, ayant crainte qu’on me voie avec toute cette lumière. _ D’accord, je le fais, mais éteignez la lumière. Leur murmurais-je. Je dois bien avouer qu’être toute nue sur ma pelouse, au risque d’être vue par un voisin ...
     comme Mr Richards commençait à m’exciter. Je repris donc ma danse endiablée là où je l’avais arrêté, me caressant l’ensemble du corps. Cette séance improvisée me donnait d’agréables sensations. Je leur tournais le dos et me penchais pour me mieux me caresser les fesses. Puis d’un geste, je réussissais à me trainer au sol tel un serpent, pour me retourner en écartant les jambes. J’étais étendue au sol et me tortillais en me touchant la poitrine, je sentais le désir monter en moi. Ma main droite se dirigea naturellement sur mon entre-jambes et commença un doigtâge en règle... Ma main frottait ma vulve, je sentais que le désir était très fort en moi, je voulais cette fois aller jusqu’au bout. J’avais peur qu’un voisin me surprenne, mais cette situation m’excitait terriblement. Hummmmm.... Hoooooo.... J’étais allongée, je me branlais le minou comme jamais, caressant mes grosses lèvres, les filles me regardaient avec envie. Je montais mon bassin en l’air sous l’effet de mes caresses, je me branlais à fond, je titillais mon clito, gonflé lui aussi. Je mordais ma lèvre inférieure pour ne pas lâcher des gémissements trop forts. Hummmmm... Hmmmm... Je sentais la jouissance arrivée, le plaisir était à son paroxysme, mais ne voulais pas lâcher de cri, je me mordais un doigt... Je ralentissais, j’accélérais, j’avais peur qu’un voisin me surprenne et avais hâte d’en finir, mais dans le même temps, cette situation m’excitait trop, je voulais encore en profiter, faire durer ce paradoxe... Je ...
«1234»