1. Franchir le pas


    datte: 28/01/2019, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Première fois, Auteur: Thomascoc,

    Le passageMa femme et moi sommes mariés depuis plus de 10 ans, après des péripéties, elle a pris en main ma sexualité, c’est elle qui décide quand je peux jouir et comment je le fais. Notre sexualité est riche de diversité, je la fais jouir avec mes doigts, ma langue ou mon sexe et de son côté sa bouche, ses mains ou son gode ceinture me procurent ma jouissance mais c’est elle qui décide…Elle jouit régulièrement mais quand à moi, elle peut me donner une jouissance quotidienne comme me faire attendre plusieurs semaines, ce qui me rend très attentif à elle et son plaisir, son plus grand jeu est de m’amener au bord de la jouissance et de me laisser en rade pour la nuit.....Frustré de ma jouissance, je me colle à elle et m’endors nu, le sexe en érection.Soumis à elle, je lui donne ma fidélité et ma sexualité mais la laisse libre d’avoir des aventures si elle me les raconte, elle n’avait pas encore franchi le pas.Dernièrement, elle a dû partir une semaine en déplacement pour une formation dans le cadre de son boulot, avant de partir, elle m’a fait mettre ma cage de chasteté. Je la porte à chaque fois qu’elle sort avec ses copines mais jusqu’à présent, je ne l’avais jamais portée une semaine entière.Equipé de la sorte, elle est sûre que je ne me livrerai pas à la masturbation et je lui garderai toute ma jouissance pour son retour.Le dimanche soir, elle me branla et me fis jouir sur ses seins, je la léchais avec application pour la nettoyer de ma semence en lui répétant encore ...
    une fois que si elle avait l’occasion de prendre du plaisir pendant sa formation, qu’elle ne se gêne pas.Le lundi soir, elle me raconta sa journée remplie de formation en insistant fortement sur le contenu fourni de travail à fournir……Le mardi soir, elle n’avait pas beaucoup de temps à me consacrer, le groupe avait prévu d’aller boire un verre dans un bar branché, je l’ai titillé en lui demandant s’il y avait un gars à son goût, elle n’était pas là pour cela, le boulot avant tout….La soirée du mardi s’était prolongée très tard, elle avait sympathisé avec un collègue au cours de la soirée, le mercredi en sortant de formation, elle avait eu peu de temps à me consacrer, son collègue et elle devait se faire un resto pour discuter boulot. Je la sentais bien branchée par ce collègue, mon sexe emprisonné dans ma cage gonflait et la remplissait au maximum mais sans pouvoir bander.Excité par cette situation, je lui ai suggéré d’en profiter mais elle n’en était pas là. Je l’ai alors mis au défi de sortir sans culotte et sans soutien-gorge, nue sous sa robe, pour m’exciter et par défi.Elle me répondit que c’était n’importe quoi et elle rigola en disant que j’étais bête.Je me suis endormi le soir avec plein d’images de ma femme faisant l’amour avec un inconnu, pendant que moi, je devais attendre son retour.Le jeudi matin, sa voie était douce et calme, elle me raconta sa soirée commencée par un resto et continuée dans un bar très fréquenté. Comme je lui avais demandé, elle avait passé la ...
«123»