1. De Hervé à Vanessa, chienne soumise (25)


    datte: 29/01/2019, Catégories: Transexuels, Auteur: tomy83,

    Je suis réveillée par ma puce. Elle me fait des bisous appuyés sur ma verge qui se redresse. Elle est terrible, insatiable. — Bien dormi ma chérie ? — Oui et le réveil est très agréable. — Viens, on va manger, il est 20 h 00. — Tu me laisses comme ça ? Je lui demande en montrant ma bite. — J’adore la voir se balancer entre tes cuisses, ça te donne un côté sexy... Hihihihi. Me répond-elle en me claquant une fesse. Une fois dans le salon intérieur, il y a tout le monde, à l’exception d’Émile et Aléxia. On s’installe à table. Je suis entre Caro et David. Celui-ci me touche mon marquage. Il me dit que la cicatrisation est terminée. Le contact de sa main m’électrise. Il me sourit. — Tu me fais envie, Vanessa. Regarde... Je vois sa bite gonfler sous la nappe. Je la caresse du revers de la main. Elle fait un bond. Je lui souris en suçant un radis. Caro, qui a vu notre manège, m’accompagne dans mon geste. — On s’éclipsera après manger. Dit-elle. — Pourquoi s’éclipser ? — On a une surprise pour toi. Le repas est composé de salades, de thon mi-cuit, le tout accompagné d’un excellent champagne. Je regarde les trois triplées. Elles n’ont de cesse de me mater et de rigoler. C’est gênant. Axiana, qui s’en aperçoit, les houspille. Elle s’en retourne vers le buffet. Petit sourire de la très jeune Axiana. On finit au bar, savourant un bon café. — Rejoins-nous dans dix minutes, à notre cabine. Me dit Caro. Je regarde le gros fessier de la petite quadra s’éloigner. Les dix minutes sont ...
    écoulées. Je laisse la petite troupe et m’en vais rejoindre mon oncle et ma tante... LOL. Devant leur cabine, j’ai une appréhension. Que me réserve-t-il ? ? Je frappe. Caro m’ouvre. — Viens, rentre... Ne sois pas apeurée, David est sous la douche. Chuttt... Elle se met par terre, en position de levrette. Son mari réapparaît une serviette enroulée autour de la taille. — Prends-la cette grosse chienne. Tu as le choix du trou. Elle me regarde par-dessus son épaule. Elle a chaud. Sa cyprine lui coule sur les cuisses. — Je peux prendre les deux ? Les yeux de la belle pouliche s’éclairent. — À toi l’honneur et enlève ton plug que je te prenne en même temps que tu baiseras ma femme. Je me mets accroupie et empale Caro sans ménagement. Il faut être brutal avec elle, ça l’a fait partir. Pendant que je prends son épouse, David me présente sa queue, queue que j’avale jusqu’à la garde. Il souffle. Caro se défoule en imprimant le rythme. La garce, elle jouit déjà. Je change d’orifice et son sphincter cède. Elle s’affale par terre. — Putain, ELLE ME DÉCHIRE... OUF... David passe derrière moi et m’embroche. Je suis heureuse, mon premier Sandwich. Une Caro qui se déchaîne sur ma bite, un David me défonçant l’anus en me tenant les Hanches. Je sens que mon liquide séminal s’écoule dans le conduit de Caro. Je jouis en permanence. Je vois des étoiles scintiller. J’ai le feu au ventre, à la bite et au cul. J’ai la bouche ouverte, mais aucun son n’en sort. David décharge son jus dans mes intestins. ...
«1234»