1. Des vacances et des épreuves (4)


    datte: 29/01/2019, Catégories: Gay, Auteur: pascaline46,

    Où il était question de de mon dépucelage anal et où il sera question de ma nouvelle vie de lopette. Mes amants me félicitèrent chaudement de mon courage tout en me lavant soigneusement le corps à l’aide d’une lavette savonnée afin de nettoyer le sperme et la sueur que j’avais offert à Catherine pour mon dépucelage. Daniel s’attarda sur ma nouvelle petite chatte dégoulinante de la semence de Madame et, tout sourire, il déposa un baiser sur ma nouille : « Bienvenue au club des lopettes, Pascaline. Smack ! ». Je ne pus m’empêcher de faire la timide, mais roucoulais de joie intérieurement. Madame Catherine se rhabilla en me scrutant de son regard intense en réajustant ses bas, se glissa dans ses mules à talons pour sortir sur le perron fumer une cigarette non sans m’avoir fait un joli clin d’œil avant de me tourner le dos ; j’ai pu admirer sa superbe paire de fesses et m’imaginais bien que les Mâles devaient tomber à ses pieds. Je la rejoignis pour fumer en sa compagnie, encore sous son emprise : « Merci Madame Catherine de m’avoir dépucelé. Cela fût un réel plaisir ». -Ta petite chatte m’a beaucoup plu aussi, Pascaline. Tu vas devenir une bonne et belle lopette. -Vous croyez vraiment que je suis faite pour cela ? -Oui ! La preuve, tu parles déjà de toi au féminin, c’est un signe qui ne trompe pas. -C’est vrai, je ne m’en suis même pas rendu compte. -C’est que tu as trouvé ton moi de femme. Mais bon, tu n’es pas encore totalement une lopette . -Comment cela ? Je crois que j’ai ...
    fait le nécessaire non ? -Pas encore chérie. Il te faut maintenant trouver la forme exacte de ta femme intérieure. La vraie expression que Pascaline désire montrer au monde. -Je ne comprends pas très bien Madame Catherine. -Une lopette, pour être complète, va devoir modeler son corps et son apparence. Regarde-toi, avec tous tes poils ! Tu crois qu’une lopette est désirable ainsi velue ? Et ta démarche de Crô-Magnonne ? Une fille comme toi doit apprendre certaines manières et prendre ses responsabilités dans la société. -Vous croyez que je devrais m’épiler ? -C’est une certitude ! D’ailleurs on va t’emmener chez l’esthéticienne demain et te trouver quelques habits dignes d’une gentille petite fiotte. -Je ferai tout ce qu’il sera bon pour moi Madame. Je suis tellement heureuse de m’être révélée. -Tout ? Attention que je ne te prenne pas aux mots ! -Je vais aller me reposer dans mon bungalow et j’espère que vous serez avec nous demain ? -Oui, on ira se baigner et tu seras notre copine. Je lui déposai un baiser sur la joue alors qu’elle me mit la main aux fesses. Toute heureuse et amoureuse, je retournai dans mon gîte, nu, sans honte et même avec une certaine fierté. Je me glissai entre les draps du lit et m’endormis avec des idées de lopette en tête. Les rayons du soleil me réveillèrent, venant réchauffer ma chambre. Frais et disposé à revoir mes amis gays, je pris rapidement une douche et enfilai un bermuda et chemise avant de me rendre sur la terrasse commune du camping pour ...
«123»