1. Il avait un joli nom mon guide. Nathalie


    Datte: 31/01/2019, Catégories: fh, hh, fhh, hbi, couplus, cocus, vacances, piscine, sexshop, fsoumise, intermast, Oral Oral pénétratio, fsodo, hsodo, confession,

    Résumé des épisodes précédents : «Le maquis des sentiments » «La place rouge était vide » Le hasard d’une tornade qui détruit leur camping, conduit Nathalie et Jean chez un couple qui les héberge. Nathalie, jeune mariée, découvre par hasard ses hôtes, Franck et Anne, en train de faire l’amour en parlant d’elle, car l’homme a été excité de sa vision. Le soir, après le bal du 14 juillet, alors que le jeune marié ivre dort dans sa chambre, Nathalie est littéralement happée par le couple qui la pervertit. Mais, alors qu’ils viennent juste de baiser une première fois, Jean apparaît à la porte. ______________________________________ — Nathalie est là ? Je ne la trouve pas ! demande mon mari, figé sur le pas de la porte-fenêtre. Quel drôle de question ! Il voit bien que je suis là, sur le lit, nue avec mes deux amants dans le même appareil. Il n’y a pas que moi pour être étonnée. Dans le miroir je vois clairement Franck et Anne échanger un regard de surprise. Fait-il semblant de ne pas me voir ? À quel jeu joue-t-il ? Il faudrait être aveugle pour ne pas Mais je comprends. Le visage de Jean est en pleine lumière. D’ailleurs on voit bien son teint cireux et ses yeux à peine ouverts. Il est ébloui par la lampe, sa vue troublée par l’alcool et en demi-réveil. Et en plus, Franck et Anne sont debout, me faisant une sorte de rempart. — Nous l’avons laissée sur la terrasse. Je crois qu’elle voulait aller se prendre un en-cas dans la cuisine. La répartie d’Anne est extraordinaire de bon ...
     sens. Ainsi, s’il ne me trouve pas c’est parce que je suis à la cuisine. — Ah ! D’accord. Bonne nuit. Et sur ces paroles, mon mari, totalement entre deux eaux, fait demi-tour et sort de la chambre. Nous nous regardons, sidérés qu’il n’ait rien vu. — Attendez, je vous accompagne. C’est Anne qui réagit encore. Un espoir m’est permis de ne pas être découverte si Anne le retient un peu, le temps que je fasse le tour, passe par la cuisine et revienne dans notre chambre par la porte. Elle nous laisse et rattrape Jean. Ils s’éloignent, nous laissant seuls, Franck et moi. Mais ils ne vont pas bien loin. — Oh, la nuit est magnifique. Restons un peu dehors. Elle va bientôt revenir. Regardez le phare de Cordouan. Celui de la Coubre. Ah que c’est beau ! Le ciel est d’une pureté ! Vous ne trouvez pas ?— Si, répond mon mari. De notre côté, Franck s’empresse d’éteindre la lumière, ainsi la chambre est plongée dans le noir. Sauvée ! — Moi, une telle beauté me trouble. Me trouble, surtout que ce soir j’ai beaucoup dansé. Cela me donne une envie de Nous n’entendons pas la suite, car elle chuchote à son oreille. Franck paraît se réveiller. — Mais Anne votre mari ma femme— Je ne vous plais pas ?— Mais si, bien sûr, c’est juste que— Franck s’est recouché et Nathalie ne nous verra pas si nous allons Et sans gêne aucune, la voilà qui prend mon mari par la main pour l’entraîner un peu plus loin, de l’autre côté de la piscine. La salope, elle va se taper mon mari.,Mais il ne faut pas se gêner ! C’est ce ...
«1234...12»