1. J'ai pris la place de son mec (1)


    datte: 01/02/2019, Catégories: Lesbienne, Auteur: airdepanache,

    Lorsque ma meilleure amie Manon m’a demandé d’emménager dans son appartement, je n’ai pas hésité à dire oui. Il faut dire que son fiancé Christian est dans le coma et que personne ne sait quand - ni si - il va se réveiller. Dès lors, une fois mes grosses valises déballées, mon rôle véritable s’est tout de suite révélé à moi. Manon faisait la courageuse en public, mais en réalité, elle était fragilisée et pleurait beaucoup. J’ai passé une bonne partie de la première après-midi à l’écouter, à lui filer des mouchoirs, et surtout à la serrer dans mes bras et à lui faire des bisous. "Est-ce que ça t’embêterais de dormir avec moi dans le grand lit? J’angoisse toute seule " me dit-elle. Comment aurais-je pu refuser? Quand la fatigue vient, on se couche ensemble sous les couvertures et elle ne tarde pas à se pelotonner très fort contre moi, comme si j’étais son doudou. Dans la chaleur de mes bras, Manon se met à sangloter: "Oh Christian " me dit-elle en déposant un bisou sur mon front. "Christian, tu me manques tellement " Affamée de tendresse, elle picore ma nuque de baisers tendres et me met la chair de poule. Qu’est il en train de se passer? A-t-elle un énorme besoin de tendresse ou me prend-elle vraiment pour son fiancé? Je vais protester, la ramener sur terre, mais elle me coupe: "Christian, je t’aime" et m’embrasse sur la bouche. Je me tortille, me débat mais elle insiste, tendre et perdue. Alors je me détends. Après tout, si ça peut lui apporter un peu de réconfort, je veux ...
    bien faire un petit effort et m’accommoder de ce geste de tendresse Elle multiplie alors les petites bises sur ma bouche tout en caressant délicatement mon dos et mon bras. Ce n’est pas si désagréable que ça de partager ce moment avec mon amie Mais sans prévenir, ses bisous deviennent plus intimes: ses lèvres humides viennent explorer les miennes, les séparer, les franchir, dans quelque chose qui ressemble de plus en plus à un baiser d’amoureux. Je suis perdue: je ne peux tout de même pas la laisser faire, et pourtant je n’ai pas la cruauté de la repousser... Elle en profite et glisse sa langue dans ma bouche, d’abord la pointe, puis, à force de persévérance, elle m’envahit et part à la recherche de la mienne, se blottit contre elle, tente de l’apprivoiser. Vaincue, je m’abandonne. Nos bouches se découvrent, s’explorent, se dévorent dans un baiser qui parait sans fin. C’est la toute première fois que j’embrasse une fille et ça me bouleverse de constater que ce n’est pas moins agréable qu’avec un garçon. Manon et moi, serrées fort l’une contre l’autre dans ce grand lit, la chaleur de nos peaux mélangées, nos souffles et nos soupirs résonnant dans la pièce, nous nous embrassons jusqu’à en perdre la tête, très très longuement, jusqu’à ce qu’apaisée, mon amie finisse par s’endormir et que je la contemple, son visage embelli d’un sourire dans la pénombre. Moi, j’ai plus de mal à trouver le sommeil: ce qui vient de se passer entre nous me trouble. Je suis hétéro à 100% et pourtant je ...
«1234...7»