1. à tu et à toi : Dominique


    datte: 03/02/2019, Catégories: BDSM / Fétichisme, Masturbation, Auteur: marcdubois2,

    Une faible lumière parvient à traverser les rideaux. Doucement, tu sors du sommeil. Rien d'important ce matin, tu as tout le temps de traînasser. Tu tentes de retenir ce sommeil qui te quitte, mais sans succès. Avec résignation tu te laisses glisser dans une douce torpeur, une demi conscience propice à la rêverie. Tu aimes ces moments où ton esprit vagabonde, où ton corps appelle la douceur, le confort. En te retournant, ta nuisette caresse ta peau, un pli pince doucement un téton. Tu te couches sur le dos, un bras recouvre tes yeux. Ton autre main se pose sur ton ventre. Il est chaud. Ta main le caresse doucement. Une onde de bien être te parcourt, une douce chaleur envahit tes membres. De ton ventre, tu remontes sur tes seins. Un petit sourire se dessine sur tes lèvres quand tu sens les tétons se dresser. Les images fugaces qui parcourent ton esprit se font plus précises. Le souvenir d'une caresse, d'une situation. Un visage. Ta main sur un torse. Et le bureau. Encore ce fantasme qui va revenir, tu le sais. C'est souvent lui qui s'impose. Tu le laisse t'emmener. En accentuant ta caresse sur tes seins, tu te mords la lèvre. Ton coeur accélère, ta respiration devient plus profonde. Le bureau est très grand, ultra moderne, mobilier design. Derrière, le PDG. La cinquantaine, grand sportif, beau. Quelque chose entre Richard Gere et George Clooney. Un regard froid, bleu acier, pénétrant, difficile à soutenir. Une aura particulière se dégage de lui. Une autorité naturelle à la ...
    fois construite sur sa personnalité et son succès. Devant lui, jeune, intimidée, impressionnée se tient une jeune fille. Elle est engagée depuis quelques semaines. De manière étonnante, tu lui as donné l'apparence de Lisa, un personnage décrit dans quelques histoires érotiques écrites par un ami. Taille moyenne, mince sans être maigre. Un corps très sensuel, des fesses rondes, que révèle une cambrure marquée. Des seins présents sans être envahissants, fermes et bien dessinés. Une bouche charnue, de grands yeux candides. Elle porte un simple chemisier blanc, une jupe noire arrivant à mi cuisse. Tu les vois très bien tous les 2. Une main descend sur tes cuisses, passes d'un intérieur à l'autre en frôlant ton sexe. Ton clitoris te démange, mais, patiente, tu fais durer le plaisir. Tu ouvres l'appétit de ton corps, tu le veux affamé. Il lève la tête et la regarde droit dans les yeux. Elle rougit et baisse les siens. Tu ressens cette espèce de honte qui l'envahit inexplicablement. Ton excitation monte. Il lui parle sèchement. Elle a commis une erreur dans son travail. Impardonnable. Il l'humilie, c'est une incompétente. Lisa est complètement paralysée, ses jambes tremblent. Un sanglot monte dans sa gorge. Elle sent les larmes lui monter aux yeux. Elle lutte, se veut forte, mais elle n'est pas de taille. Il a besoin d'un personnel entièrement dévoué, qui s'investit corps et âme pour lui. Elle opine. Il lui donne un ordre. Tu la vois, honteuse, déboutonner son chemisier en sanglotant. ...
«123»