1. Le meilleur plan à trois ... (P1)


    datte: 06/02/2019, Catégories: Masturbation, Partouze, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: merlinus1976,

    L’action de ce récit se situe en 2006.Je venais de m’installer sur Lyon dans un magnifique trois pièces, avec de grands espaces et super bien situé.Mon retour dans la région, salué par mes amis et parents, a fait que, bien évidemment, j’ai reçu pas mal de visites, ce qui ne me dérangeait pas outre mesure, étant donné que j’adore recevoir.J’ai toujours eu à cœur de bien scinder mes relations : Famille, travail, anciens potes, nouveaux potes, et même dans ces groupes, j’ai une catégorie spéciale : Le sexe.Ce sujet qui ne peut être véritablement abordé qu’avec des personnes précises. De confiance. Des personnes avec qui l’on peut tout se dire et faire.Ce vendredi après-midi d’automne allait m’amener à une situation que je n’imaginais pas, mais qui a initié un week-end de fou.Mon pote Jean m’avait demandé s’il pouvait venir passer le week-end avec sa copine Stéphanie. Jean est un très vieil ami, d’enfance, avec qui nous avions passé tous les caps possibles : Exhibition, week-ends naturistes chez l’un ou l’autre, masturbation simultanée, puis mutuelle, puis fellation.Une vraie complicité sexuelle.Dès leur arrivée, il me demande s’il est possible de lire des photos à partir d’une clef USB sur ma télé. Je lui dis que oui et installe la clef. Quelques instant plus tard, je découvre sur ma télé Stéphanie, topless, je passe la suivante, pareil, mais plus proche. Je voyais dans leur regard une étincelle d’excitation particulière. Ils avaient bien préparé leur coup et attendaient une ...
    réaction. Je ne me déballonne pas, garde mon sang-froid et commente la beauté des aréoles, la courbe du galbe. Et conclu en disant que ça a le chic de tendre un peu mon pantalon. Il fait chaud, c’est l’été, Jean dis qu’il a prévenu Stéphanie qu’on peut s’habiller léger chez moi. Je m’absente quelques instant dans ma chambre et revient en boxer et t-shirt. Jean et Stéphanie ont fait la même chose. Autant dire que la tension commence à monter. Nous continuons à discuter, à blaguer, Stéphanie reconnait au tournant d’une phrase, qu’elle est chatouilleuse. Je la saisie alors doucement mais fermement par la hanche et l’attire vers moi pour la chatouiller. Elle me tourne le dos, je bascule sur le mien et continu à la chatouiller, mes mains s’égarent sur ses seins que j’effleure sous son top. Et soudain, je sens qu’on touche mon sexe qui commence à grossir. C’est Jean qui a bien une idée derrière la tête. Il dégage mon pénis de mon boxer, me branle un peu, histoire de durcir un peu plus tout ça et me mettre en approche de la vulve de Stéphanie. Je sens un fin duvet toucher le bout de mon gland, ça achève de me mettre au garde à vous. Je laisse alors échapper une petite remarque qui se veut encourageante.- Dis donc ?! Tu n’aurais pas une idée derrière la tête toi ?Malheureusement, l’effet escompté n’est pas du tout celui auquel je m’attendais et Jean arrête immédiatement ce qu’il faisait. Nous nous redressons lentement avec Stéphanie, mais on sent bien que l’occase est passée.C’est ...
«1234...7»