1. Une chance de cocu 10


    Datte: 06/02/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro

    Une chance de cocu 10 Résumé Paul routier, découvre Boubou en train de baiser Elodie, son épouse. Il quitte l’infidèle. Il trouve à se loger chez une veuve quadragénaire. Malgré la grande différence d’âge il devient son amant, Violette ne l’épousera pas. A partir de ce jour il embarque des auto-stoppeuses et connaît de nombreuses aventures sexuelles. Son ami Charles plus âgé, mais cocufié lui aussi, présenté à Violette, en tombe amoureux. Paul envisage de céder la place. Pour me plaire ou par plaisir, Violette se fait plus accueillante, accepte les contacts rapprochés avec Charles, se blottit gentiment dans ses bras, m’interroge d’un regard afin de vérifier que je n’élève pas d’objection ou que je ne la trouve pas trop permissive. Mon sourire la rassure et elle laisse à Charles l’initiative du rapprochement. Charles constate cette sorte de passivité et exploite le filon, mais lui aussi m’interroge des yeux, voit que j’approuve d’un hochement de tête et il pousse son avantage. Les deux corps qui dansent devant moi sont étroitement enlacés. Violette ferme les yeux. Je m’approche du couple, me place derrière ma maîtresse, et j’envoie mes mains sur le côté des seins - Et si on dansait à trois. Pourquoi devrais-je tenir la chandelle ? Le pas de danse se retrouve, Violette est prise en sandwich, debout, entre Charles et moi. Charles laisse à mes mains la possibilité d’empaumer les deux gobes, je m’amuse à presser la chair tendre à travers le tissu. Violette apprécie et puisque je ...
     suis là, tous les contacts lui paraissent normaux. Evidemment le contact des rondeurs postérieures a sur moi un effet immédiat. Violette doit en ce moment sentir deux érections, celle de Charles contre son ventre et la mienne sur ses fesses. Ainsi est faite la nature humaine, la chaleur d’un corps de femme peut allumer plus d’un incendie. Si elle ne l’a jamais éprouvé jusqu’à présent, Violette doit le constater. Charles et moi trouvons cette danse à trois formidable. Violette également mais avec la durée elle a trop chaud. Nous aussi. Chacun enlève un tee-shirt ou une chemise, Violette quitte sa blouse et apparaît en soutien-gorge et en jupe: elle est ravissante. Nous rions de la nouveauté, Charles complimente sa danseuse, ses seins sont magnifiques, leur galbe est parfait. Violette me fixe, sourit fière et heureuse, me prend à témoin, elle semble me dire que le compliment rejaillit sur moi. Elle me tend les bras, m’étreint pour danser. J’invite Charles à prendre ma place derrière elle, il se colle à son dos, ses mains remplacent les miennes directement sur les bonnets de dentelle et je les sens, contre mon torse, jouer avec délicatesse sur les deux poires chaudes aux pointes érigées. Les yeux levés vers les miens, Violette fait comme si j’étais en train de peloter sa poitrine, soupire d‘aise. Quelques secousses trahissent les efforts de Charles pour englober au plus près la croupe dansante. Je dissipe un éventuel malaise en prenant les lèvres de Violette. Elle fond contre ...
«1234»