1. Emma me torture (1)


    datte: 06/02/2019, Catégories: Transexuels, Auteur: trchloe,

    J’ai 19 ans et depuis je me travestis de manière très occasionnelle, car, en colocation avec 2 gars, (non plus chez mes parents pour suivre mes études) il m’est compliqué de le faire plus souvent. Je ne me considère pas comme gay, mais comme hétéro très curieux car je ne me vois pas avoir de relation amoureuse avec quelqu’un d’autre qu’une fille, mais je dois reconnaître qu’une fois habillée comme une salope, j’aimerais bien avoir une bite à disposition... Enfin, entrons dans le vif du sujet, il y a quelques semaines, sur une application de rencontre que je ne citerais pas, je tombe sur une fille magnifique à qui je décide de parler. Mais, en allant sur son profil, je vois qu’Emma est en fait une travestie. Un frisson me parcourt le corps. Je suis à cet instant encore vierge, mais l’idée de me faire une travestie m’excite terriblement. Combien de temps j’ai pu passer à me branler sur des shemale ? En ajoutant le tout bout à bout, ça se compterait sûrement en semaines entières. Revenons en à Emma. Les photos que je peux voir sur son profil ne peuvent qu’augmenter mon excitation. Une brune aux yeux bleus, rouge à lèvres rouge vif, regard sévère, jupe en jean et bas résilles, talons hauts... comment résister ? je me décide donc à lui parler. on s’échange quelques messages et elle m’avoue qu’elle est plutôt dominatrice, ça tombe bien je suis complètement soumis. je lui dis ensuite à demis-mots que j’aime me travestir aussi.. j’avais tapé dans le mille!! Après avoir su ça, elle me ...
    propose immédiatement qu’on se voie chez elle le week end suivant, et ajoute "je vais prévoir quelque chose pour toi". Ma bite se tend, je n’arrive pas à débander : je vais me faire dominer, et sûrement dépuceler, même si c’est le cul, par une travestie. Durant la semaine, nous continuons à échanger des messages et elle de m’envoyer des photos pour faire monter mon excitation : photo en culotte faisant apparaître la bosse, menottes et ceintures, fringues de grosse salope... Elle m’a interdit de me branler avant de la voir, interdiction que j’ai respectée à la lettre, même s’il fut parfois difficile de trouver le sommeil le soir tellement je bandais. Vient enfin le week end : j’ai rendez vous chez Emma samedi matin 10h. Elle vit seule dans son appartement, elle aussi pour ses études. Elle m’a demandé de venir comme j’étais, juste d’être bien propre. Elle s’occupera de me féminiser. Je viens donc dans son appartement, et c’est un jeune homme qui m’ouvre. Il est ce genre de garçon, pas très grand, environ 1m65, avec de relativement grosses cuisses et qui tord du cul, complètement ou presque imberbe, et dont la voix n’a que très peu mué à 20 ans. Je suis surpris de ne pas voir Emma m’ouvrir. Enfin, c’était Emma, mais en garçon. J’aperçois cependant que ses doigts et ses orteils sont déjà vernis et de couleur rouge. — " T’inquiètes pas je vais me changer " me rassure-t-il. Je rentre dans son appartement, puis dans sa chambre. Il mène une réelle double vie. Son armoire est divisée ...
«1234»