1. Sophie et le jeune interne. (3)


    Datte: 06/02/2019, Catégories: Hétéro

    Sophie et le jeune interne. Suite. -Demain je t’encule ! Elle me sourit et sort de la salle de garde. Avant d’à mon tour aller m’occuper d’un patient, je prends mon Smartphone et tape sur le clavier. « Cher Damien, comme tu n’es qu’un impuissant à petite bite, je me suis chargé de changer les idées à ta moitié, regarde les photos, regarde ses yeux qui pétillent quand elle me dévore la queue. Elle est aux anges car moi au moins je sais la faire jouir, tu vois l’autre photo ? C’est elle qui a trempé le bureau. Et demain, je vais l’enculer .. Et après-demain ???????????? (Un ami qui te veut du bien). 2ème nuit de permanence. JULIEN. Dans un instant, je vais retrouver Sophie pour notre 2ème nuit de garde dans notre service à l’hôpital de Bordeaux. Mais avant je veux envoyer encore un SMS à son mari. « Damien, ce soir je vais enculer ta femme, je vais la lui mettre bien profond, il faut bien que quelqu’un se charge de la ramoner puisque tu n’en es pas capable. Mais pour te consoler, je filme tout pour que tu te branles tout seul dans ton coin. » Je retrouve Sophie dans la salle de garde. -Bonjour Sophie, alors, tu t’es nettoyé le fion pour que je t’encule ? -Putain Julien, un peu de décence et un peu de douceur quand même ! Je ne sais pas ce qu’a mon mari, mais il me fait la gueule depuis quelques jours et c’est de pire en pire. Il ne m’a pas dit un mot quand on s’est croisé ce matin. (Tu parles Avec ce que je lui envoie, c’est une vraie lopette ce type, je comprends que ...
     Sophie ne m’est pas repoussé l’autre jour et accepte d’être mon esclave sexuel. Il n’a pas de couilles et d’amour propre). Elle reprend. -Mon merveilleux amant, j’ai pris beaucoup de plaisir hier, tu veux me sodomiser mais je veux que tu y ailles précautionneusement, tu n’as pas le calibre de mon mari et mon cul n’est pas habitué à un tel diamètre. Mais malgré mon appréhension je le ferai pour toi, même si je dois en souffrir Elle ouvre les boutons de sa blouse et s’allonge sur le dos, j’ai une vue plongeante sur sa belle poitrine et elle m’offre son sexe qu’un minuscule string cache à peine à mon regard. Je suis surpris par la rapidité à laquelle elle appelle le sexe. Je retire nerveusement caleçon et pantalon libérant ma queue gonflée de désir à la vue de ton corps offert et la pose sur ta bouche. Espiègle tu refuses de l’ouvrir. Je te pince le nez sans grande douceur te tournant la tête vers moi. Tu veux protester et ouvres la bouche, j’y introduis aussitôt mon gland et quelques centimètres de ma verge... — Suce-moi, petite salope ! — Hhmmmm !!! hmmmm !!! — Arrête de te plaindre et applique-toi mieux... je lui baise la bouche tout en douceur, je pose mon autre main sur son ventre plat et descends vers sa culotte... Mes doigts glissent dessous et caressent son Mont de Vénus... Ils prennent possession de sa chatte et s’incrustent l’un après l’autre dans sa fente humide. -J’ai envie de prendre tout de suite ton petit cul. Tu te rebiffes, recraches ma queue et me supplie en te ...
«1234»