1. Une opportunité tentante 2


    datte: 09/02/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Accent,

    - Tu m’as parfaitement compris, on peut améliorer le contrat à tout moment à condition d'accepter des clauses supplémentaires. Reste une formalité, pour toi ce sera facile, puisqu’on se connaît et que le résultat me paraît acquis. C’est une exigence de mon patron, je dois vérifier que les candidates sont "top niveau". Il suffit de te regarder pour en être persuadé. Accepterais-tu, malgré tout, de te montrer à moi en tenue légère? - C’est-à dire? - Tu vas te changer et tu reviens en string et soutien-gorge, une tenue plus affriolante, un truc à réveiller la libido des hommes Tu es certainement parfaite, mais je dois l’attester et je n’ai pas droit à l’erreur: ma place est en jeu. - Si c’est nécessaire, pourquoi pas. Et quand nous étions jeunes, tu m’as bien connue sous toutes les coutures et sans coutures même ! Attends un instant. Je reviens. Elle se retire puis revient. Du bas je suis ses déplacements entre salon, chambre et salon. -Hello, Claude comme ça, qu’en dis-tu? Est-ce assez coquin ? Ca te plaît ? - Formidable! Tu ne t’es pas conservée, tu as littéralement embelli. Approche : tout à fait ce que nous recherchons. Tourne. La taille bien marquée, des hanches épanouies, une cambrure superbe; les épaules féminines. Les jambes ! Ha, ces jambes, belles des pieds jusqu'en haut. Ouvre la bouche: dents régulières et bien entretenues - Pour voir mes dents était-il indispensable de me déshabiller. - Je regarde un tout tu sais. Laisser tous ces trésors enfouis, quel gaspillage ...
    Crois-moi tu es faite pour ce m'étier. Là, sur la fesse et les cuisses, il y a un peu de cellulite. Nous te paierons quelques soins, crèmes et massages et ça disparaîtra. Les jambes élancées. Rapproche tes pieds, oui, on voit bien les cinq jours, en haut des cuisses, j’y passe l’auriculaire, au-dessus des genoux, au-dessus du mollet, au-dessus et sous la cheville. Tes pieds sont mignons. Donc, la seule chose à corriger, c’est cette peau d’orange là et là, tu sens où je mets la main. Et encore le grain de peau est très doux au toucher. Voilà, elle s'est innocemment dénudée en partie et l'ami Claude touche, palpe la bête comme un maquignon sur le foirail, il évalue la silhouette et caresse le grain de peau. Patricia alléchée par les gains promis ne se méfie pas. Elle est parfois trop naïve mais fait pourtant remarquer: - Sur internet, le voyeur ne touche pas - Non, mais il suffit d’un petit détail pour qu’il quitte le site et donc cesse de payer. Tous les détails comptent. Par exemple, tes sous-vêtements ne sont pas vraiment sexys. Nous pourrons t’en prêter des plus attirants, plus échancrés, plus révélateurs de ta beauté et ensuite, tu pourras t’en payer avec tes gains. Si, si: même ton copain appréciera un regain de coquetterie. - Ce n’est pas un problème. Bon, je peux me rhabiller? - Ben si tu souhaites aller en salon privé un jour, tu devras montrer un peu plus que ce que je peux voir. Si je dégrafe ton soutien gorge, ça ne t’effraye pas ? Je peux t'examiner mieux? - Va pour ...
«1234»