1. Soumis et enculé par ma femme


    Datte: 09/02/2019, Catégories: Anal BDSM / Fétichisme,

    Je vis avec une femme qui a du charisme et une carrure d’athlète. Elle fait beaucoup d’exercices, ce qui lui donne une force certaine sans lui faire perdre sa féminité. Je l’ai rencontrée au sein de la boite dans laquelle nous travaillons tous les deux.Elle a beaucoup de caractère et je suis bonne pâte. Aussi, je l’ai laissée prendre certaines décisions pour lesquelles je n’avais que peu d’intérêt : choix de la voiture, décoration, destination des vacances…Au fur et à mesure que le temps passait, elle s’est mise à prendre des décisions sans me consulter. Elle ne m’en parlait alors qu’après, et noyait le poisson en me disant, lors de nos rigolades ou rapports sexuels, que j’étais à elle de toute façon et que je lui appartenais. Un bisou et le tour est joué.J’aimais bien m’en remettre à elle et sentir son contrôle sur moi.Un soir, alors qu’elle se disait d’humeur à faire l’amour, elle m’invita fermement à me mettre à 4 pattes sur le lit, elle disait avoir une surprise pour moi. Ce n’était pas la 1ère fois : d’habitude, elle me lèche l’anus, chose que je n’aime pas mais qu’elle adore. Excité tout de même, je me suis exécuté.Elle m’a mis des contraintes aux chevilles. Il s’agissait d’une barre de fer reliant et écartant mes mollets par les chevilles. C’était nouveau mais comme elle me décrivait l’objet, je n’ai ressenti aucune crainte. Et j’étais déjà très excité.Je l’ai sentie monter sur le lit derrière moi. Elle me parlait, me disait à quel point elle m’aimait…J’ai senti ses ...
     mains sur mes fesses qu’elle écartait.Puis j’ai senti quelque chose contre mon anus. Je n’ai même pas eu le temps de me demander ce que c’était que quelque chose de long et dur était introduit dans mon anus. J’ai hurlé de douleur et de surprise et c’est alors que j’ai senti une corde me glisser dans la bouche et qui me tirait par derrière. C’était comme un mord pour cheval.Je ne comprenais pas ce qu’il se passait mais je sentais son gode (ceinture, je le constaterai ensuite) glisser dans mon anus. J’essayais de me débattre pour m’en débarrasser, mais je ne pouvais donner aucun coup de pied à cause des entraves, et si j’y mettais les mains, je tombais la tête la 1ère dans le coussin. Si j’essayais de retirer la corde, elle tirait dessus, me faisant me cabrer.Je ne pouvais que m’agiter dans tous les sens en espérant faire sortir ce sexe en plastique de mes fesses. Mais plus je m’agitais, plus elle était excitée.- Vas-y, bouge ton cul pédé, débats-toi !! Plus tu te défends, plus tu m’excites !!Je voulais lui hurler d’arrêter mais la corde m’empêchait de parler intelligiblement. Elle jubilait et prenait visiblement beaucoup de plaisir à me sodomiser et à me monter comme on monte un cheval sauvage.J’enrageais, je souffrais et je voulais l’att****r et la frapper. Je m’agitais dans tous les sens pour la désarçonner, en vain. L’entrave aux chevilles me limitait et la corde me faisait me braquer quand je bougeais trop. Plus je me débattais, plus ses coups de reins étaient puissants.- ...
«123»