1. Retrouvailles en vacances


    datte: 10/02/2019, Catégories: Partouze, Auteur: pompier37,

    Pour nous retrouver entre époux nous avons confié notre petit garçon en bas âge à mes parents pour profiter de quelques jours dans un petit hôtel sur la côte basqueSe retrouver seuls a du bon, ça nous rappelle notre jeunesse qui n’est pas si lointaine Grégory a vingt-huit et moi Léa vingt-six, nous aimons jouer a des jeux érotiques comme... sortir nue sous une robe légère dans des rues fréquentées, Grégory adore voir la tête des hommes qui découvre furtivement ma nudité, certains nous suivent pour essayer de me palper les fesses lors d’une cohue imprévue ou prévisibleCet après-midi nous déambulons dans une rue piétonne sans but précis, aux contractions de la main de Grégory sur la mienne je devine qu’il a envie de moi et qu’il bande, je le sais parce qu’a la moindre occasion il me retourne contre lui et appuis sa bosse sur mon ventre et fait pression du dos de sa main sur mon entrecuisse, ses yeux implorent une relation sexuelle, même osée quelque part, vite fait, n’importe où… pourquoi pas des toilettes de ce bar ? en tous cas c’est par là qu’il me dirige, je ne dis pas non car de toute façon il va falloir que j’éponge ma chatte très vite !Une table en terrasse pour nous désaltérer ‘avant’ et sans doute ‘après’ ! voici une table de libre, mais au moment de s’assoir ….- Grégory ?- Quoi ? qui ? Ooooohhhh Bruno ? NOOOOONNNN j’le croix pas !- Que fais-tu ici ?- En ballade pour quelques jours avec mon épouse Léa que je te présente- Enchanté, ce prénom vous va à ravir- Merci …Tout ...
    en me parlant il mate sans se gêner mon décolleté généreux, je suis certaine qu’avec le regard perçant qu’il fait il a découvert ma tenue plutôt légère, d’autant plus qu’il a dût me voir arriver en contrejour, mon mari au début étonné et ravi a l’air agacé de cette rencontre qui met nos projets à néant, néanmoins il fait bonne figure- Sacré Bruno, toujours célibataire ?- Et heureux de l’être, alors tu es marié ?- Avec un enfant- Noooonnnn !!! il faut fêter ça, je vous invite- Pas question, laisse-moi t’offrir un verre- Non ! je vous invite chez moi c’est juste au coin de la rue, nous n’allons pas remémorer nos bons souvenirs ici !- Tu ne changes pas … je crois que nous devons accepter, chérie ?- Bien sûr, mais pas trop longtemps- Ok, suivez-moi, ta femme est ravissante mon vieux, cette petite robe vous va à merveille- T’excite, pas je sais que tu as deviné- Deviné quoi ?- Il fait chaud, j’ai demandé à Léa de s’habiller léger- Je ne voulais pas vous mettre mal à l’aise- Mais nous somment à l’aise, nous assumons nos choix, n’est-ce pas chérie ?- Bennnnnn, oui...- Décontracte-toi, Bruno est un farceur- Soyez à l’aise avec moi, nous arrivons, entrez, ce n’est pas grand, asseyez-vous sur le divan je vais prendre une chaise- Comme tu veux- Je vais chercher deux bonnes bières, ça iras ?- ImpeccableJ’ai beau tirer sur ma robe impossible de cacher mes cuisses, alors interdiction d’ouvrir un tant soit peu les genoux, surtout que Bruno a une vue plongeante sur moi et ne me lâche pas du ...
«1234»