1. Fantasme d'une pucelle en chaleur 2


    datte: 10/02/2019, Catégories: Transexuels, BDSM / Fétichisme, Première fois, Auteur: Charlottekyli,

    Je passe ma main dans mes longs cheveux blonds en le regardant avec ma bouche rouge entre-ouverte, puis je m’agenouille devant lui, mes fesses tirées en arrière sur mes talons qu’un de mes amants m’a offert. Dans cette position je sens la ficelle du string qui passe sur mon anus, et le tissu de cette douce lingerie envelopper mon petit pénis, impuissant. Ce dernier fait une petite bosse à peine visible au milieu de ma minijupe moulante en cuir noir, juste assez courte pour faire apparaître le haut en dentelle de mes bas transparents qui voilent mes jambes parfaitement lisses. Le doute n’est pas permis, Je suis une jeune femme dont on peut aisément abuser. Je me complais dans ce rôle passif, de femelle soumise parfaitement docile, du bout de mes talons aiguilles au bout de mes doigts vernis de rose.L’homme en face de moi l’a bien senti. D’une soixantaine d’années encore bien préservé, il me regarde d’un air viril avec des yeux pleins d’envie. Il m’a conquis et il le sait, il n’a plus qu’à profiter de mon être pour assouvir ses plaisirs masculins. Il sort son sexe en érection devant mon visage et, une main sur sa verge, je rentre son gland dans ma bouche. Je joue avec son membre quelques instants. En réalité, la bouche n’est pas une zone érogène et la pénétration buccale ne devrait pas me procurer de plaisir physique, mais l’aspect psychologique de l’acte me rend euphorique. Je suis à ma place aux pieds de cet alpha male qui durcit pour moi.A peine une minute s’est écoulé que ...
    je sens sa main qui presse l’arrière de ma tête. Je n’ai jamais compris pourquoi les hommes éprouvent ce besoin de rentrer leur sexe le plus profond possible dans la gorge des nanas qui les sucent. Peut-être que c’est parce que c’est plus serré et c’est donc plus agréable pour eux. En réalité je pense que c’est juste pour assoir leur domination. Son organe empêche une de mes fonctions vitales de fonctionner : la respiration. D’une certaine manière il me fait comprendre que je ne vis que parce qu’il en a envie, et qu’il pourrait très bien me laisser m’étouffer. Son pénis est assez gros et c’est assez dur de le faire entrer en entier dans ma gorge. Heureusement ce n’est pas la première fois que ça m’arrive et je réussi tant bien que mal à retenir le réflexe nauséeux.-« Hmmm c’est bien, je vois que t’as l’habitude petite pute. Allez encore un peu, c’est bien comme ça, doucement. Hmmm »Encouragée par ses mots coquins et sa main ferme, je donne tout ce que j’ai pour rester le plus longtemps possible dans cette position, puis lorsque je que je vais étouffer je me retire et je prends une grande respiration. Je mets quelques secondes à reprendre mon souffle, pendant lesquels il essuie avec son pouce une larme qui a coulé sur ma joue et qui a fait couler mon mascara alors que je le regarde les yeux humides, haletante. Puis pas plus de dix secondes après il remet sa main derrière ma tête. J’essaie de résister en reculant ma tête mais il met encore plus de force dans sa main. Je pourrai ...
«123»