1. La sortie en vélo qui dérape (1)


    datte: 10/02/2019, Catégories: Partouze, Auteur: Dazer,

    Bonjour, je m’appelle Pauline et j’ai 18 ans. Je ne suis pas très grande, brune/châtain (ça dépend des jours). Je ne suis pas mince mais je ne me trouve pas grosse, juste quelques kilos en trop. Pour aller dans le détail j’ai une bonne poitrine sans être énorme (95B), mais je ne suis pas fan de la forme. Je vis dans le nord de la France, et c’est comme la Bretagne, il ne pleut pas tout le temps et c’est très joli. D’ailleurs, j’adore me balader en forêt, dans des parcs, explorer les horizons. L’autre jour j’avais envie de faire du vélo, comme souvent d’ailleurs ! Alors j’ai appelé deux copains avec qui je suis très souvent, pour aller se promener sur la voie verte. Hop début d’après-midi, je vais m’habiller. Nous sommes au mois de juin, alors je ne vous cache pas qu’il fait très chaud en ce moment. Alors j’enfile un short en jean et un débardeur, il y en a assez ! Je file au garage prendre mon vélo, un VTT classique blanc, et je file chez Nathan. Sam est lui surement déjà là-bas, alors je n’ai pas de temps à perdre. Nathan est brun, yeux clairs, cheveux courts, plutôt grand, et très musclé. Sam lui est un peu plus petit, a les yeux foncés, les cheveux noirs un peu longs sur le dessus, et est un peu musclé aussi vu qu’il est sportif mais moins que Nathan. Ces garçons sont super sympa, je les adore ! Presque 14 h, j’arrive devant chez Nathan. Ils sont tous les deux devant en train de discuter en m’attendant. Je les rejoins et leur fais une bise. Incorrigibles, ils ne peuvent ...
    s’empêcher de jeter un œil dans mon décolleté au passage. J’y suis habituée depuis le temps. Nathan nous dit qu’il a préparé un sac avec des boissons fraîches et de quoi grignoter dans l’après-midi quand on trouvera un coin sympa pour se poser. C’est le moment de partir, on chevauche nos vélos et en route vers la voie verte ! Depuis la voie verte, il y a des sentiers qui mènent à travers des bois, vers des champs. Il y a de quoi se promener. On roule, on crie pour discuter et s’entendre en roulant, on passe vraiment une bonne après-midi. On trouve un petit chemin qui s’enfonce dans le bois. Curieux, on le suit sur 1 ou 2 kilomètres. Arrivé au bout, c’est comme une toute petite prairie, de l’herbe, de l’ombre, rien de tel pour se poser. Je pose mon vélo contre un arbre, les garçons font la même chose. On a bien roulé, je m’allonge direct à l’ombre. Les garçons s’assoient à mes côtés. Nathan enlève son sac. Tant mieux ! Je meurs de soif ! Il en sort une bouteille de jus de fruit qui a l’air bien fraîche et une bouteille de vodka. Je lui ai demandé ce qu’il foutait avec ça. C’est pour se mettre bien tu verras on va se détendre, m’a-t-il répondu. Je ne suis pas une grande buveuse d’alcool. Deux ou trois coupes de champagne et je suis complètement gai croyez-moi. Nathan sort des gobelets en plastique encouragé par Sam. Je me laisse convaincre et récupère mon gobelet. Un premier, puis un second, puis un autre Le tout en discutant et rigolant sans gêne. Je suis complètement pompette. ...
«123»