1. 13 déclics pour une nouvelle vie (2)


    datte: 10/02/2019, Catégories: Transexuels, Auteur: zouzou87,

    Je vais directement au plus profond. « Plus tard, je t’apprendrai la patience, me lance-t-il alors. Mais en attendant, continue comme ça salepute ! C’est trop bon. » Les « Princesse » laissent déjà place aux « Sale Pute », pour mon plus grand plaisir, tout au long de cette longue, très longue et très sportive fellation. Il finit tout de même par me redresser, me baisser le pantalon, et me pencher contre sa table de consultation. Je suis à sa merci, et j’attends ma sentence Je sens son gland à l’entrée de mon anus, cet échauffement au fur et à mesure qu’il pousse sur ma rondelle encore serrée de quasi-puceau, puis sa lente progression en mon intérieur, jusqu’à sentir sonpubis contre mes fesses. Je sais que c’est le signal amorçant le début de quelque chose de plus bestial « Alors grosse pute ! On se pose toujours autant de questions lorsqu’on se fait marteler par un vrai mâle ?!? — Non oooh ooh non, plus de questions, aaah ouiii ! Encore ! — Voilà ce à quoi tu es bonne. A couiner comme une truie ! Je vais faire de toi une vraie cochonne dans un corps de cochonne !! » Je suis au summum de l’excitation. Je commence à ressentir la même sensation que la veille, avec ses flashs et ces décharges électriques dans mon ventre Les minutes passent, sans que j’aie réellement la notion de temps, et je sens que je vais exploser, comme hier. « Oui ! Oui ! Oh oui ! Je sens que je vais jouir !! » C’est alors qu’il se retire expressément. Je suis au paroxysme de l’excitation, je sens que je ...
    vais exploser au moindre coup de reins de Christian, mais celui-ci s’arrête net. « Je vous en supplie, finissez-moi ! Je suis à vous, votrepetite pute ! » Quand soudain, on sonne. C’est Rémy qui arrive. Tout juste le temps pour Christian et moi de remonter nos pantalons, que notre cher psychiatre entre. « Salut Christian, alors comme ça, un cas urgent à me présenter ? Que me voulez-vous, mon garçon ? — Cejeune homme souhaite ardemment devenir femme, répond Christian à ma place, je lui ai déjà expliqué les différents traitements réversibles, et — Réversibles, je vois reprend Rémy, en m’observant. Mais à quel point souhaitez-vous être femme ? C’est vrai que vous avez l’air d’une jolie princesse. Que vous faut-il de plus ? — Je ne sais p — Si je vous dis ‘petite coquine’, m’interrompt-il, quel effet cela vous fait-il ? — Cela me plaît beaucoup, lui réponds-je, encore tout excité par ce que Christian me faisait quelques secondes auparavant. — Et si je vous dis ‘à genoux, sale chienne, et suce-moi !’, qu’en pensez-vous ? » Alors, n’en pouvant plus de la frustration qu’avait fait naître en moi Christian en s’arrêtant juste avant ma jouissance, je m’agenouille, et je commence à déboutonner le pantalon de Rémy, avant que celui-ci réagisse : « Eh ! Doucement, petite pute en chaleur ! Je suis marié et fidèle, moi. » Puis s’adressant à Christian : « Vas-y Christian, finis-la. Je te fais le papier. Tout était déjà prêt. Signe ici petite chienne. C’est un papier stipulant que tu as bénéficié ...