1. Les triplées monozygotes (1)


    datte: 10/02/2019, Catégories: Partouze, Auteur: mlkjhg39,

    honorer Vous lécher l’une après l’autre. Vous pourriez faire mille et une choses, il suffit de laisser vagabonder votre imagination, je serais votre esclave uniquement pour le plaisir sans prise de tête. Elles se regardent sans parler, dubitatives, Elise se dirige vers moi et pose sa main entre mes cuisses, caressant ma bite à travers mon pantalon puis l’extirpe d’une main experte, la caressant puis la montre à ses sœurs. -Pas mal monté mon poney, même au repos... ! -Un sacré morceau ! Commente Martine effrayée en voyant mon sexe. Qu’en penses-tu Eve ? -Oui c’est vrai, un sacré pal!... Elise me retire mes vêtements et s’agenouille entre mes cuisses. Elle me regarde fièrement avec envie. Je prends sa tête et approche sa bouche de ma pine. Elle ouvre la bouche et avale courageusement le serpent endormi. Les mains sur mes cuisses, elle me donne du plaisir uniquement avec sa bouche, sa tête monte et baisse le long de mon engin sentant grossir ma verge sous ses caresses buccales. La bite en extension remplit complètement sa bouche éloignant petit à petit ses lèvres de mon pubis. Puis sa main droite vient masser mes bourses pleines de laitance. Consciencieusement, elle attrape ma verge d’une main et commence à la branler lentement. La colonne de chair continue à prendre de l’ampleur et a enflée, la deuxième main d’Elise vient en renfort. Je grogne de satisfaction en voyant qu’elle me pompe vaillamment. Pour jouir d’un meilleur point de vue, Martine et Ève se sont mises de ...
    chaque coté, ne pouvant détacher les yeux du spectacle. — Alors Les filles, ça c’est de la grosse bite ! Soudain Martine part comme une folle et revient quelques instants plus tard avec un gode de taille XXL, compare les 2 phallus puis s’extasie. — Je ne me suis pas trompée, regardez les filles, les veines, la forme, la taille, le diamètre, le gland, Ils sont identiques  ! Nous avons devant les yeux l’original et sa copie, le modèle P . P. comme Patrick!!! Elles se regardent et éclatent de rire. Je leur explique comment quelques années plus tôt, ma mère avait prit l’empreinte de ma verge et ma tante avait proposé le modèle à des magasins spécialisés. (Lire les aventures sexuelles débridées de Patrick) — Ah, je comprends maintenant pourquoi j’avais une impression de déjà vu la 1ère fois que j’ai découvert son formidable engin! S’exclame Elise. Et nous repartons à nouveau dans un fou-rire contagieux. Cet intermède a brisé la glace et désinhibé Martine et Eve qui partent en pays de connaissance. Eve Ce que je vois me fais mouiller beaucoup plus que je n’aurais cru, ce gode géant m’attire et je m’agenouille à coté de ma sœur pour saisir l’obélisque qui ressort de la bouche d’Elise. Elle me présente l’objet de ma convoitise, j’ouvre ma bouche et gobe le gland violacé. J’ai la bouche grande ouvert, il tire doucement ma tête pour enfoncer son gros calibre dans ma gorge. Arrivée au 3/4 de sa queue, je résiste à sa pression car je ne peux plus rien avaler. J’ai son gland qui touche mes ...