1. Dans le train


    Datte: 10/02/2019, Catégories: BDSM / Fétichisme, BDSM / Fétichisme,

    J´étais dans un train grande ligne de 23h00 qui n´avait que peu de voyageur et je m´étais installé dans un compartiment à une extrémité du train et je commençais à m´assoupir.Un bruit me réveilla. Deux femmes d´environ 30 ans entrèrent dans mon compartiment en parlant fort.En me voyant elles s´excusèrent de m´avoir réveillé.Réveillé, je pris un livre que j´avais acheté à la gare avant de partir. Il n´était guère passionnant.Mes deux compagnes de voyage discutaient des choses qu´elles avaient faites à Paris et des monuments qu´elles avaient vus.Aujourd´hui elles avaient passé la journée à faire des courses dans les grands magasins.Elles étaient épuisées et avaient mal aux jambes et aux pieds.L´une était grande et plutôt bien en chair, elle des cheveux blonds et d´immenses yeux bleus.Un regard très gai et ouvert. Elle s´appelait Virginie.L´autre était le contraire : brune, yeux noirs, taille " normale", et un regard plutôt sec. Son nom était Laurence.Virginie avait une robe rouge. Ses chaussures étaient à talon de couleur rouge aussi.Sa tenue était plutôt voyante.Laurence était en jean et en basket plutôt usées." Cela ne vous dérange pas si j´enlève mes chaussures ? "Je levai ma tête de mon livre en me demandant qui avait parlé." Comment ? " dis-je" Je disais : cela ne vous dérange pas si j´enlève mes chaussures ? ". C´était Virginie." Heuuu.. non . . pas du tout ? " dis je.Virginie très souriante ajouta : " Je vous préviens, ils doivent sentir très fort, nous avons marché ...
     toute la journée ! "" Je vais arrêter de respirer ! " répondis je en plaisantant." Vous faite bien ! " répondit elle. Sur ce, elle enleva sa chaussure droite en s´aidant de son autre pied.La chaussure à talon, rouge, tomba par terre. Son pied, nu sous sa chaussure, était plutôt fort et très arqué.Ses orteils étaient gros et possédaient un vernis violet récent." Vous ne regrettez pas ? " me dit Virginie." Si en fait c´est horrible ! " plaisantais-je. En fait aucune odeur ne me parvenait.De toute façon je n´aurais rien dit par politesse." Oh le petit goujat ! " C´était Laurence." Il m´aurait dit ça à moi, je lui aurais collé mon pied sur le nez ! " dit elle à Virginie." Oh c´est pas grave, il m´en faut plus. D´ailleurs c´est vrai que c´est horrible ! " répondit Virginie en riant.Virginie se tourna vers moi et me dit en riant :" Vous voulez que je vous les fasse sentir mes pieds ? "" Heu . .. non merci....." J´étais un peu surpris et gêné." Vas-y, mets les lui sur le nez ! " C´était Laurence.Virginie se marrait, Laurence avait plutôt l´air sérieux. J´étais vraiment mal à l´aise.Virginie avait élevé son pied et le gigotait dans tous les sens dans ma direction.Ses orteils allaient de haut en bas. Puis elle écarta ses orteils et les referma.Son pied était joli mais meurtri par une journée de marche.Une fine couche de poussière recouvrait certaines parties et révélait la moiteur de la peau.Ses orteils étaient ronds et peu élancés. La poussière s´était immiscée entre chacun.Virginie me ...
«1234»