1. Quand la chair s'éveille (8)


    datte: 11/02/2019, Catégories: Inceste, Auteur: balista,

    Le droit de cuissage Le soir même, une jeune fille, Hortentia, vient se présenter au vieux marquis, en se disant qu’avec lui, elle ne risque pas grand-chose, mais tout de suite il la conduit vers Éléonora : – Prépare-la pour Ramon, qu’il fasse son devoir de maître, au besoin fais-toi aider par ta mère, elle connaît ce qu’il faut faire. Prenant la jeune pucelle par la main, elle l’amène aux bains, elle ne profite pour demander à Hortentia d’allumer la chaudière avec quelques bûches en bois. Pendant qu’elle va s’enquérir de sa mère et des onguents nécessaires. À leur retour, un bon feu crépite dans la chaudière et la baignoire va pouvoir se remplir. – C’est bientôt prêt pour l’eau, tu peux te déshabiller. – Mais pourquoi devrais-je prendre un bain ? – Mon enfant dit la grand-mère, tu dois tout apprendre au sujet de l’amour, c’est pas monsieur le Curé qui a dû t’éduquer dans cette partie. Si tu veux que ton initiateur t’initie bien, il faut que ce soit un plaisir partagé et que tu ne le rebutes pas. Plus tard, avec ton mari, ce sera idem, c’est une chose que tu devras lui imposer, que vous soyez propre, très propre de partout pour faire ce que l’on appelle le devoir conjugal, mais qui doit être le plaisir conjugal. Imagine que ton époux rentre en puant de transpiration et d’autres choses du travail et qu’il te demande de faire le devoir conjugal sans se laver. C’est évident que tu risques bien de ne pas avoir de plaisir et si la femme n’en a pas, elle ne participe pas, il ira ...
    vite regarder ailleurs, ce qui mettra vos finances, votre vie et votre couple en danger. Par contre si ton mari est bien propre, s’occupe de toi avec gentillesse, tu auras aussi envie d’être gentille avec lui et en communion vous atteindrez le septième ciel. Il faut encore que tu apprennes comment rendre ton mari dépendant de toi avec l’amour, comme une fille de joie que vont trouver les hommes que leur femme ne satisfont pas. Convaincue, la jeune fille va dans la baignoire qui est à bonne température et là, Éléonora verse un peu de huile de pin et commence à frotter la nuque les bras, nettoie les aisselles des transpirations de la journée, lui fait un shampoing de sa magnifique chevelure noire geai. – C’est très important de ne pas trimballer l’odeur de toute une journée avec soi, un peu c’est excitant, mais trop c’est répugnant. Après le rinçage, qui teinte l’eau du bain d’une couleur un peu Isabelle, elle continue en lui demandant de se mettre à genou en face d’elle pour qu’elle puisse aussi lui laver la poitrine, évidement elle en profite pour la peloter dans les règles de l’art et Hortentia sent une sourde envie lui saisir le bas ventre, mais Éléonora, ne veut pas exagérer et continue à nettoyer plus bas, le nombril puis la forêt pubienne qui est bien abondante et dégage déjà une odeur féminine bien marquée, démontrant l’excitation de la jeune fille. – Mets-toi debout et écarte bien les cuisses que je nettoie bien ton entre-jambe, puisque cela va se passer principalement ...
«1234...7»