1. Rencontre fortuite


    Datte: 23/02/2019, Catégories: Anal Hardcore, Masturbation Auteur: Llauralachienne,

    Un après-midi je flane dans la rue piétonne de la ville ou je réside et je m'attarde devant les magasins ou des vêtements sont exposés à l'extérieur quand survient un incident: une personne me bouscule.En me retournant je vois que c'est un homme d'une cinquantaine d'année grand, aux cheveux poivre et sel, d'une bonne corpulence et au physique agréable.Il s'excuse de m'avoir bousculée puis nous échangeons quelques paroles avant de poursuivre notre chemin chacun de son côté.Le lendemain j'aperçois le même homme attablé à la terrasse d'un bar, je l'observe sans discrétion tout en continuant mon chemin, il se rend compte de ma présence et me salue, je lui souris.Le surlendemain je suis surprise quand, dans la rue piétonne, il surgit devant moi.<<bonjour charmante dame>>.<<bonjour monsieur l'écraseur>>.<<je m'excuse encore pour l'autre jour, pour me faire pardonner je voudrais vous offrir un verre>>.Je lui souris.<<vous êtes direct, boire un verre pourquoi pas mais je ne sais pas si cela sera suffisant pour obtenir mon pardon>>.<<je ferais ce qu'il faut pour obtenir la rédemption>>.<<pour ça je ne sais pas si un simple verre suffira>>.Nous nous regardons en riant puis je le suis et nous nous installons à la terrasse du bar ou je l'ai vu la veille.Nous parlons tout en buvant une bière, il me questionne sur moi et j'en fais de même sur lui, il est marié mais comme sa femme n'aime pas marcher et qu'elle est occupée il se promène seul.Nous rions beaucoup car c'est un bon blagueur et ...
     je soupçonne qu'il soit adepte de l'adage qui dit: "femme qui rit.....".Au moment de nous quitter comme je le pressentais il demande à me revoir, intéressée je n'hésite pas et rapidement rendez-vous est pris.Comme pour passer le temps je me rends de temps en temps dans une association il m'est facile de m'absenter sans éveiller les soupçons de mon mari.La première fois que je revois l'homme qui se prénomme Maxime nous nous promenons sur le port puis il m'offre un verre.Avant de nous quitter il me suit dans un recoin d'une rue peu fréquentée.Sans hésiter je me colle contre lui et passe mes bras autour de son cou pendant qu'il enserre ma taille.Ses lèvres sont sur les miennes, sa langue pénètre dans ma bouche qu'elle fouille à la recherche de ma langue que je ne tarde pas à mêler à la sienne, elles se battent comme deux chiens fous pendant un bon moment.Je sens contre mon ventre une bosse grossir là ou se trouve son sexe.Le long baiser terminé je me détache de lui bien qu'il aie envie d'approfondir notre relation.Je lui fixe un autre rendez-vous puis je le quitte.Lors de notre rencontre suivante, attablés côte à côte dans le coin le plus discret d'un bar je me comporte comme une salope, une de mes mains s'égare sous la table.Je caresse sa cuisse la plus proche puis sans me soucier du lieu ou nous sommes ma main remonte vers son entre-jambes et se pose sur l'endroit ou je sais trouver son sexe, rapidement à cause de mes caresses appuyées celui-ci qui me paraît avoir une bonne ...
«1234»