1. ma famille naturiste...et libertine (1)


    Datte: 24/02/2019, Catégories: Inceste Auteur: papy67000,

    Ma famille naturiste et libertine D’abord mon papa : Jean, 38 ans, grand et mince, cadre supérieur. Ensuite maman : Julie, 36 ans, plutôt petite et ronde, esthéticienne. Et enfin moi : Thomas, 18 ans depuis peu, taille moyenne et mince. Comme mes parents gagnent bien leur vie, nous habitons une grande maison avec piscine sur une propriété entourée d’une clôture végétale impénétrable aux regards indiscrets. C’était aujourd’hui mon dernier jour de lycée et mes parents et moi partirons dans quelques jours pour deux semaines de vacances en Ardèche dans un camping naturiste. Nous y avons loué un mobile home avec tout le confort et une grande terrasse couverte. Je suis allongé nu sur un transat à côté de la piscine et j’attends mes parents, tiens j’entends le talons de maman sur les dalles. — Tu es là mon chéri, te voilà en vacances maintenant, profites-en bien tu l’as mérité. Maman porte aujourd’hui une petite robe légère et quand elle s’accroupit à côté de moi pour m’embrasser sur la bouche, je vois qu’elle n’a pas de culotte comme d’habitude, elle n’a pas de soutien-gorge non plus et sa robe ne tarde pas à voler pardessus sa tête. Maman est potelée elle a de jolis seins ronds et fermes et des fesses à croquer dedans. D’ailleurs le fait de la détailler fait grossir ma bite au grand plaisir de maman. — Ah mon chéri ! c’est le plus bel hommage que tu peux rendre à ta maman en lui présentant ta belle queue en érection. Elle s’empressa de prendre l’objet de son désir dans sa belle ...
     bouche aux lèvres pleines et commença une pipe délicieuse. C’est dans cette position que nous trouva papa, il s’accroupit à côté de maman et lui caressa ses belles fesses d’une main experte. — Salut fiston, je vois que tu es entre de bonnes mains ou plutôt entre de belles lèvres. Maman lâcha ma queue pour embrasser son mari tout en lui flattant le contenu de sa braguette. — Va enlever tout ça mon amour, j’ai envie de gouter aussi ta queue. Maman me tira par la main pour me faire entrer dans la maison. — J’ai envie de faire pipi mon chéri, viens avec moi, il faut que je te parle de quelque chose. Chez nous la porte des toilettes n’était jamais fermée sauf si l’occupant du moment risquait de gêner l’odorat des autres. Maman s’installa sur le siège et, comme je le faisais souvent en pareille circonstance, je m’accroupis devant elle et passai ma main entre ses jambes écartées. En souriant, maman lâcha son jet doré et odorant sur ma main et quand elle eut fini je lui glissai mon index bien mouillé dans son joli trou du cul, maman adorait ça ! — Tu sais chéri il m’est venu à l’idée que je profiterais mieux de tes jolies couilles si tu acceptais de les faire épiler, tu n’as pas beaucoup de poils mais si on les enlevait ça serait tellement plus agréable de prendre tes boules dans la bouche, tu ne crois pas ? — Sans doute, mais tu es meilleure juge en la matière, je te fais confiance, mais comment on va faire ? — Tu viendras demain à l’institut vers 10h et avec ma collègue Nadine on ...
«1234»