1. Blanche à blacks


    Datte: 28/02/2019, Catégories: Transexuels Sexe interracial, Partouze Auteur: NataschaTV67,

    Depuis bien longtemps j’ai une admiration et dévotion totale pour les Blacks. Ce type de rencontre étant trop rare à mon gout dans ma ville j’avais décidée de me rendre à Paris où j’avais pris quelques contacts, Travesti Tchat ,Place libertine, différentes annonces, etc…….Un contact m’avais conseillée l’hôtel Ibis Budget porte de Montmartre . Bien placé dans le 18e , pas de contrôles d’accès vu que c’est immense enfin idéal pour ce que je voulais en faire . J’ai réservé la période un WE prolongé de vendredi au lundi d’après. Les préparatifs allaient bon train et plus la date approchait plus je devenais femelle, plus je me sentais devenir une blanche à blacks. Le grand jour approchait enfin et j’étais prête à tout (dans la limite du raisonnable) pour assouvir mes instinct . Ne sachant pas trop comment ça allait se passer j’ai préféré faire le voyage en homme enfin quand je dis en homme c’est plutôt en tapette. Leggin de jogging moulant de femme en noir au-dessus d’une culotte qui me marquait les fesses énormément. Tout ça avec un léger maquillage, vernis transparent sur les ongles. Départ à 6h du matin pour 4 heures de route avec deux valises pleines. Je ne me suis pas trop attardée en route à peine deux poses Kf et je sentais bien le regard des gens sur moi mais sans gène j’assumais pleinement de me comporter comme une tapette. Arrivée à l’hôtel tout se passe comme prévu , parking à proximité . Dans le hall peut d’attente mais les gens m’observent et à l’accueil un jeune beau black amusé qui me dévisage . Il me confirme que pas de code pour l’ascenseur et hôtel accessible 24/24 . Je monte dans ma chambre. je me trémousse devant lui comme une femelle et il en rigole autant que son voisin de comptoir . Visiblement tout le personnel est d’origine africaine ou arabe. Diara, mon contact Sénégalais m’appelle dans le hall je lui explique que je suis arrivée et disponible vers 13h . Je m’installe dans la chambre et fais vite quelques courses à coté histoire de survivre
«1»