1. Chienne d'autoroute


    Datte: 28/02/2019, Catégories: Anal Hardcore, Sexe interracial,

    J'étais sur mon site de tchat ; je papotais avec des gars à la recherche d’un beau mâle bien monté qui aurait envie d’une bouche bien profonde pour sa belle queue.Je ne me souviens pas bien de notre discussion virtuelle, mais je me souviens bien de la première fois que je l’ai rencontré. Il m’avait prévenu qu’il était bien gaulé et qu’il mettait longtemps pour se vider. Je lui ai fixé rendez-vous à 1 h 30 du matin.J’ai enfilé des bas nylons vintage, des porte-jarretelles, un string ouvert, une mini-jupe en cuir, une fausse poitrine avec mon pull transparent au-dessus, mes gants en dentelle noire, mon collier de chienne. J’ai mis dans mon sac à dos mes sandales à talons aiguilles noires qui me donnent une cambrure de salope et me rends instable, à la merci des cochons qui veulent baiser la pute gratuite. Comme le gars ne voulait qu’une bonne pipe, je n’ai pas pris le temps de préparer mon petit cul. Mais par acquit de conscience (on ne sait jamais qui ont peut rencontrer sur ces autoroutes), j’ai enfilé un plug anal avec un bijou brillant pour inviter à la défonce si l’occasion se présentait. Car l’odeur et le goût du foutre dans ma bouche me rendent chaque fois plus chienne que jamais. Pour voyager incognito, j’ai enfilé des fringues masculins au-dessus de ma belle lingerie et je suis parti de le maison. J’ai pris la voiture, très impatiente, la chatte anale déjà trempée par mon plug.Je suis arrivée 30 minutes plus tôt sur le parking autoroutier de la région genevoise qui ...
     était désert. Je me suis installé dans les WC handicapés qui sont plus grands que les autres. Après avoir retiré mes habits de mec que j’ai mis dans mon sac à dos, je me suis retrouvée en chienne soumise, ultra-pute. J’ai enfilé mes talons aiguille. Attaché les lanières des sandales, réajusté la couture de mes bas nylon le long de mes jambes, puis j’ai terminé par me maquiller les lèvres d’un rouge pétant.La chienne était prête ! Plus salope que jamais.Au bout d’un moment, mon rendez-vous s’est présenté comme convenu sur les lieux. Il a frappé trois coups sur la porte et j’ai ouvert. Et là, surprise : un Black.Je suis tout excité. Il présente bien, mais je ne m’y attendais pas du tout. Je vais honorer mes promesses de suceuse hors pair et découvrir si le mythe du Black est vrai…Après avoir refermé la porte à clé, le mec qui est venu se faire bouffer la queue n’ose même pas me toucher. Il me regarde de haut en bas. J’ai peur de lui déplaire. Qu’il reparte sans me donner son foutre. Mais après quelques secondes, il me lance :- T’es vraiment bonne ma chiennasse ! Une sacrée bonne pute, putain !- Merci- Ta gueule, je veux pas t’entendre, me lance-t-il. Mets tes mains dans le dos, Salope !Je m’exécute. Puis il prend la laisse qui pend à mon cou et m’attire le visage tout prêt du sien.- Ouvre grand la bouche, salope ! Et sort la langue !J’ouvre ma cavité en grand ; puis je tire la langue contre mon menton. Là, il enfile trois doigts accompagnés de son pouce dans ma bouche et écarte ...
«123»