1. Soumise par mon fantasme (10)


    Datte: 28/02/2019, Catégories: Transexuels Auteur: ninaboyplug,

    J’enfile ma veste en cuir et réajuste mes cheveux avant de commencer la route vers le bar où se trouve Axel. Le quartier est désert même si les nombreuses conneries dites par Romain ne me font pas remarquer les deux ou trois personnes déjà croisées. Ce n’est qu’une fois arrivé dans la rue menant à la fameuse place que mon appréhension reprit le pas, je m’arrête un instant. Ne voulant pas créer de malaise dans la soirée je n’ai que le choix de suivre les garçons, qui marche d’un pas décidé dans la rue. Je tente de rattraper les garçons malgré mes bottines à talons ; un groupe de trois jeunes aviné discutant ensemble se trouve sur mon chemin. Je baise la tête en arrivant à leur niveau. Ils stoppent toute discussion alors que je passe au travers de leur groupe. Je jette un furtif coup d’œil. L’un des jeunes me regarde en souriant de manière insistante. J’ai envie de partir en courant tant j’ai peur d’être reconnu ou juste moqué pour mon accoutrement. Mais une réflexion dite un peu trop fortement par l’un des jeunes me fait redescendre de mon ascenseur émotionnel : — Putain elle est bonne celle-là, je lui casserais bien son mini short de salope La plupart des gens trouveraient ça odieux comme commentaire, mais dans mon cas je prends ça plutôt comme un compliment. Revigoré, je rattrape les garçons au moment de pénétrer sur la place. De nombreuses personnes s’y trouvent soit attablées à un des restaurants, buvant sur les bancs ou sirotant une pinte au bar où nous devions nous ...
     rendre. C’est tête haute que je pénètre dans la foule agglutinée devant le bar. J’observe les alentours, personne ne semble notifier ma présence, pas de regards braqués tous sur moi contrairement à ce que je m’imagine lors de mes moments de panique. Je me rends compte que j’ai franchi un énorme pas à ce moment-là. J’ai envie d’exulter à plein poumon là devant tout le monde. Je me contente d’avancer en me dandinant sur la musique provenant de l’intérieur. Aussi bondé que l’extérieur la salle est néanmoins suffisamment grande pour que nous puissions y bouger sans trop de difficultés. Romain nous indique que Axel va bientôt prendre sa pause, il se trouve être un des barmans. Il envoie un SMS indiquant de le rejoindre sur le bout du comptoir à côté de la porte de service. Toujours en bougeant légèrement mon corps sur la musique je croise le regard d’un bel homme plus vieux que moi qui me regarde en souriant. Fasciné par ses traits je le fixe, avec un sourire un peu niais, involontairement moi aussi. Il me toise de haut en bas et va pour se lever. Au même moment Romain m’attrape là, mais coupe l’herbe sous les pieds du bel inconnu et m’évite un moment plus que gênant. Nous attendons la pause autour d’une bière tout en discutant avec Axel. Il nous entraîne ensuite dans les cuisines puis dans l’arrière-cour du bar. Là il déballe un sachet contenant d’autres petits sachets blancs. Les garçons achètent un gramme de cocaïne et proposent à Axel de la goûter avec eux. Caché dans le local ...
«123»