1. Le club des nymphes - tome II (13)


    Datte: 02/03/2019, Catégories: Inceste Auteur: Nkari,

    Chapitre 13 (Thomas) : En eaux troubles Ça me fait mal de l’admettre, mais Louise avait raison : depuis que nous sommes séparés, ma sœur ne s’en est pas pris à elle. Elle pense lui avoir tout pris et ne doit pas encore la considérer comme une rivale. C’est pour cela que, malgré le fait d’avoir couché ensemble, je ne peux retourner avec ma belle. Du moins, pour le moment. Nos retrouvailles ont été merveilleuses mais trop courtes. Pouvoir la toucher, l’embrasser, sentir son odeur, sa chaleur, tout ça m’a fait un bien fou. — Qu’est-ce qui te fait sourire autant, petit frère ? — Non, rien. Je suis assis à mon bureau en train de travailler. Élodie, assise en face sur le canapé, ses longues jambes fuselées s’enfuyant de sous sa courte jupe, m’observe d’un œil inquisiteur. Elle prépare un mauvais coup à n’en pas douter. Elle s’approche d’un pas félin, se positionne derrière moi et pose ses mains sur mes épaules. — Ne me touche pas, protesté-je. — Allons, du calme, petit frère. Je voulais juste te masser un peu, tu m’as l’air tendu. Ce n’est pas un massage qui va t’effrayer quand même ? Promis, je ne tente rien de contre-nature, à part si tu me le demandes, bien évidemment. Elle commence doucement à frictionner mes épaules. Je ne peux m’empêcher de frissonner. — Tu as l’air de beaucoup apprécier ma fillote, je me trompe ? — Oui, je l’apprécie. Et alors ? — Je comprends. Elle a l’air d’une fille sage mais cache bien son jeu. Elle se révèle prête à tout pour satisfaire les mecs avec ...
     qui elle couche. Je comprends que vous ne résistiez pas à ça. — Ça n’a rien à voir avec le sexe ; Lorelei et une fille sympathique et bien, pas comme — Pas comme moi, tu veux dire ? Tss, laisse-moi rire ! Nous sommes pareilles, elle et moi, prêtes à nous donner complètement. La seule différence, c’est que je suis sûrement bien plus douée qu’elle. Je n’ai pas non plus son petit côté sainte-nitouche qu’elle se donne. C’est ça qui te plaît chez elle, je parie, ce côté candide, ce même genre que se donnait ton ex. Moi, j’appelle ça de l’hypocrisie. Moi, je ne me cache pas derrière de faux airs. Moi, je suis honnête avec moi-même ; j’accepte pleinement mes envies. Je suis une véritable nymphe. Je me donne tous les moyens pour parvenir à mes fins et je finis toujours par obtenir ce que je désire. Bien entendu, tu sais ce que je veux le plus au monde me chuchote elle à l’oreille. Je frisonne. C’est moi qu’elle veut. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller ? J’ose à peine l’imaginer. Elle a déjà tout fait pour me séparer de Louise, et elle a en quelque sorte réussi. Louise n’aurait pas eu l’idée de simuler une rupture si elle ne m’avait pas surpris avec ma sœur lors de la soirée parrainage. Si seulement j’avais été capable de repousser ma sœur directement Tout ça ne serait pas arrivé et je serais avec Louise en ce moment. Je l’ai laissée prendre le dessus ce soir-là ; combien de temps avant que je lui cède ? Car oui, vivre à côté de sa sœur sur qui on a fantasmé durant des années, ça n’aide ...
«1234...»