1. Surpris !


    Datte: 03/03/2019, Catégories: fh, couple, dispute, fmast, hmast, facial, Oral Oral fdanus, fsodo, hgode, confession, couple, Auteur: Caribonex,

    Trop détendu ? Trop tendu ? Je l’ignore, mais le résultat est le même. Bon, la main droite sur la souris, c’est normal, mais l’écran qui montre une jolie fille en train de sucer un gars tout en étant aidée par une amie et la main dans le pantalon orné d’une grosse bosse, c’est plutôt difficile à faire passer pour un virus soudain apparu dans l’ordinateur. Gabrielle me regarde, regarde l’écran et j’ai droit à une litanie de mots choisis. Dans ce flot je retiens vaguement« Monstre, Pervers, Salaud » Ensuite, de guerre lasse, j’abandonne le fil. Oui, je laisse filer, de toute façon, y’a rien à sauver depuis des années, alors je décroche. Le flot se tarit au bout d’un long moment et elle lâche alors : — Pourquoi tu fais tout cela, va ? Je reprends l’hameçon au vol, la regarde simplement en disant : — Pose-toi la question. Puis je sors tranquillement sans répondre à la tornade déclenchée derrière moi. Pourquoi, oui pourquoi moi, époux depuis dix ans d’une femme que tout le monde (et moi le premier) trouve sympathique et jolie, je m’en vais plonger dans un monde factice ? C’est plus ou moins les mêmes raisons que bon nombre d’autres hommes. Une femme qui, quoi qu’on fasse, semble se désintéresser des joies du mariage, trouve urgent de ranger au lieu de s’amuser, ne veut plus prendre que des douches seules, trouve pervers de mettre des Dim-up. Si encore j’étais un vrai monstre, ne pensant qu’à sa télé, ne proposant aucune sortie, n’aidant jamais et passant son temps au PMU du coin, ...
     je comprendrais, mais là ! Surtout qu’une fois par mois, elle est partante pour s’amuser un peu. Un peu, c’est bien sans doute, mais quand votre femme a un visage avenant, une intelligence acérée, un corps somptueux de sportive, des seins à damner un saint(elle était facile) et un petit fessier qui attire mes mains comme un électroaimant surpuissant Mes mains et mes lèvres d’ailleurs, mais,« non, plus tard », toujours plus tard. Enfin, on n’est pas au courrier du cœur, je cherche plus de conseils (j’ai tout tenté) et ma situation est bien plus enviable que celle de millions d’autres, mais quand même Avoir une Maserati et devoir la conduire comme une Clio de base. C’est frustrant ! Me reste mon ami le canapé et cette fois le chien a le droit d’y monter pour me chauffer les pieds. Je me réveille le matin et, évidemment, cette hirsute créature s’est collée sur mon dos ce qui me fait comprendre la sensation d’écrasement, vu ses quarante kilos ! La sensation ne me quitte pas tout au long de la journée et de sa routine bureaucratique. Je me sens vide, blasé, détaché de tout, même si, comme toujours au travail, je feins mon personnage de gars détendu et sans souci. C’est le soir enfin que j’ai droit à un SMS dans le bus qui me ramène : Ah, l’explication facile, la solution fausse, toute trouvée pour expliquer, celle qui évite de regarder en soi, quoi. C’est ce que je m’astreins à lui écrire dans un bus brinquebalant sans place assise. Je rentre et repars aussitôt avec un chien ravi ...
«1234...11»