1. Une collègue bien envahissante (3)


    Datte: 08/03/2019, Catégories: Partouze Auteur: bdsmvar,

    Marine continuait à se baiser sur les talons pour essayer de jouir et de mettre fin à ce sévice particulièrement humiliant. Sandra la faisait se retourner. Elle était donc désormais sur le dos, sur le carrelage froid, à essayer d’atteindre l’orgasme, se vidant la tête, uniquement concentrée sur l’objectif. Et au moment où elle allait atteindre l’orgasme, Sandra retira d’un coup sec et rapide les talons de ses orifices, et dans un réflexe se levait et collait une énorme claque sur la chatte de Lassie. Cela la faisait se plier en deux à cause de la douleur, tout autant que la frustration d’être passé si près de l’orgasme. Sandra, sans la moindre retenue, commençait à marcher sur avec ses talons sur sa nouvelle chienne. Elle prenait bien le soin de mettre tout son poids dans chacun de ses pas. Elle se tenait debout sur son bas ventre. Marine serrait ses poings le plus fort possible pour ne rien montrer quant au ressenti de la douleur. Sandra profitait de la situation pour envoyer un coup de pied dans la chatte de Lassie. Qui encore une fois se retenait de toute démonstration de douleur. Sandra continuait à marcher sur elle lentement. Elle arrivait sur son torse prenant bien soin de planter ses talons sur chaque sein, s’accroupissant lentement, alourdissant encore son poids. Marine avait les larmes qui coulaient, de douleur, en silence, ce qui la faisait tenir à ce moment-là c’était non seulement de ne pas avoir encore plus mal avec une punition mais surtout la fierté de ...
     résister à la douleur de ne rien montrer, de satisfaire Sandra au fond. — J’aime sentir cette destruction dans ton regard. Si tu savais le pied que j’ai à détruire ta petite vie de bourgeoise privilégiée, te voler ton mari, te transformer en esclave. Pourtant c’est la première fois que je te vois réellement, mais quand Cédric me parlait de toi ou me montrer des photos de toi je savais déjà que je te haïssais. Ton allure et ta gueule de pute transpiraient l’arrogance et le mépris. Maintenant les choses vont rentrer dans l’ordre tu vas enfin te trouver à la place qui aurait dû être la tienne depuis le début, une chienne obéissante. Sandra en profitait pour lui glisser quelques baffes bien senties, lui faire ouvrir la bouche pour lui cracher dedans avant de s’allonger sur sa chienne pour qu’elle puisse consciencieusement lui nettoyer les talons qui venait de la baiser. Elle s’était bien appliquée, passant la langue délicatement de haut en bas du talon, en le suçant, elle l’avait fait briller à nouveau. Sandra se relevait pour aller chercher deux plugs, un plutôt large l’autre plus petit. Elle enfonçait le plus large dans la chatte de Lassie, puis insérait le second dans son cul. — Crois-moi tu me remercieras plus tard, quand je te ferais démonter comme une chienne par des mecs avec des queues énormes, d’avoir commencé à travailler tes trous connasses Elle commençait alors à se déshabiller enlevant sa jupe. Malgré quelques rondeurs ses jambes étaient très jolies et très élégantes. Elle ...
«12»