1. Esclave sexuelle 4


    Datte: 09/03/2019, Catégories: Partouze Auteur: Grandpervers,

    Les copains de régimentDepuis cette aventure, il y eut deux mois très calme. J’avais gravis les échelons et je me retrouvais comme le bras droit d’Eric. Ma nuit avec les clients japonais dut y être pour beaucoup. Eric était souvent en voyage à l’étranger, me laissant les reines de la société. Malgré son absence, je continuais à porter mes vêtements et sous-vêtements sexy. Il pouvait revenir sans prévenir et je voulais toujours être prêtes au cas où. J’avais deux amants et cela me plaisais beaucoup. Mon mari acceptait de me partager avec Eric et ses fantasmes car il en tirait également du plaisir. Je ne voulais pas quitter mes deux hommes.De temps en temps Eric m’appelait au bureau et me demander de décrire les vêtements que je portais. Il me demandais parfois de me masturber et de lui en faire profiter par téléphone. Je me pliais toujours à ses caprices, y trouvant aussi mon compte.Un samedi après-midi, Eric nous appela afin de nous inviter le soir même chez lui. Mon corps vibrait en l’entendant et après un long moment de calme, j’acceptais promettant que mon mari viendrait. Il me demanda de porter la robe noir qu’il m’avait offerte et me laissait le choix de ma lingerie, trouvant que j’avais beaucoup de goût. Jeff ne fut pas dure à convaincre.Mon mari assista à ma préparation. Je mis un string ficelle noir, comme lors de notre première rencontre et des bas. Je n’avais jamais porté la robe, la trouvant un peu trop fragile. J’adorais pourtant le tissus si caressant et ...
     moulant. L’échancrure de devant s’arrêtait sous la naissance de ma poitrine, et derrière elle plongeait jusqu’au raz de mes fesses. Je ne pouvais pas porter de soutien-gorge. Elle était également fendu jusqu'à ma hanche sur le côté droit. C’était plus un déshabillé qu’une robe du soir. Lorsque mon mari m’embrassa en me disant que j’étais belle, je sentis son érection contre ma cuisse. Je me maquillais légèrement et relevais mes cheveux blond en chignon. Je mis la touche final avec un collier de perles blanche et des escarpin au talon vertigineux.Eric nous accueillit à la porte et me complimenta.- Votre femme est vraiment la plus belle ce soir. » dit il à l’intention de Jeff.Il prit ma main et me guida dans sa maison.-Venez ma chère. Cela fait longtemps que je ne me suis occupé de vous. »On se dirigeait vers une salle où il y avait un bruit de conversation. C’était une salle de jeux, avec un billard au milieu et différentes tables autour pour d’autre jeux de société. Dans un coin il y avait un bar où se tenait trois hommes, du même âge que Eric. Ils étaient tous très bien habillés. Je constatais que la vison de mon corps provoquait un renflement dans leur pantalon. Eric nous présenta aux trois hommes. C’était des camarades de l’armée.-Voici donc la beauté dont je vous ai temps parlé. Elle est docile, aimante et possède un bel appétit sexuel. »Il se tourna ensuite vers mon mari.-Mes amis étaient sceptiques lorsque je leur ai raconté mes aventures avec votre femme. Je vous ai donc ...
«1234»