1. Mon cul défoncé


    Datte: 09/03/2019, Catégories: Anal BDSM / Fétichisme, Voyeur / Exhib / Nudisme

    Je dormais profondément, soudain, je sentis quelque chose d'étrange se passer, entre le rêve et la réalité. Il ne me fallut que peu de temps avant de revenir à une pleine conscience... Oui, il y avait bien quelque chose de singulier et qui n'était pas du domaine onirique. Pendant que je dormais, ma femme, Élo, avait humecté son index avant de me l'enfoncer profondément dans le cul. C'était donc ça cette gêne, mon sphincter qui ne pouvait se refermer... Ce n'était pas désagréable, c'est pourquoi je fis semblant de continuer mon sommeil. Son doigt faisait des arcs de cercle et me dilatait l'anus très délicatement, mais elle était maintenant si profond que ça me donnait envie de chier. Un peu délicat à gérer comme situation! Je pris donc le parti de faire semblant de me réveiller brutalement et de la surprendre en train de violer mon petit trou du cul... Elle fit un geste brusque en retirant son doigt brutalement alors que je la traitais de tarée dégueulasse et perverse. Elle me dit qu'elle dormait et que ce n'était pas conscient. Ben voyons. Je lui dis qu'il allait falloir payer pour ça afin que l'on soit quitte, je lui baissais donc son pantalon de pyjama, elle n'offrit aucune résistance tant elle était couverte de honte par rapport à ce qu'elle venait de faire! j'allumais la lumière, virais le drap et lui ordonnais de se mettre totalement nue. Elle obéit tout en s'excusant encore de ce qu'elle m'avait fait, que c 'était un accident... je m'en foutais, j'avais adoré ce doigt ...
     au fond de mon cul et je bandais à présent comme un taureau à l'idée de ce que j'allais lui administrer comme vengeance. Mon gland dégoulinait déjà de plaisir, j'étais trempé comme une salope, et elle aussi! Je lui dis de se mettre sur le dos, les jambes écartées et repliées vers le haut, de ce fait sa belle chatte charnue était tout offerte et juste en -dessous son anus était bien ouvert et à disposition, un anus dodu, bordé de poils... elle ne s'épilait que la moule cette putain, étant réticente à tout rapport anal. Eh bien, cette nuit, ça allait changer. Dans cette position donc, son clito était gonflé comme un gland, ses lèvres luisaient, sa chatte était trempée de désir et tout ce jus délicieux humectait son anus. Sans prévenir je lui enfonçais mon majeur dans le cul en lui demandant de s'excuser encore et encore, elle s'exécutait, me demanda de la faire jouir par la chatte mais je refusais en lui disant que ce serait par le cul cette fois et je commençais à faire de rapides aller-retours, elle gémissait comme une petite pucelle ma femme de 37 ans, son boyau tiède était totalement dilaté, je fourrais plusieurs doigts puis ma queue qui pulsait... elle n'en pouvait plus et me supplia d'arrêter tout en se branlant le clito frénétiquement. Elle gicla plusieurs fois sur mon ventre, elle jouissait comme jamais et moi au même moment j'éjaculais comme un âne tout au fond de son cul. Quel plaisir intense. Je voyais bien qu'elle se sentait complètement humiliée, je l'avais enculée ...
«12»