1. Amline , déboires et fantaisies


    Datte: 10/03/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro

    Amline, déboires et fantaisie Simon , usé par sa journée de travail dans la ville de Tannat, eut peur de sortir de sa voiture quand il vit un remu- ménage effrayant sur le devant de chez ses voisins. Une bonne femme criait à la fenêtre de sa chambre sur un type en bas , qui la regardait et se défendait . Simon entendit des injures à travers la vitre fermée. Une seconde femme se mit à criser , par la fenêtre du premier de la maison d’à côté. Puis un type sortit en claquant la porte , se mit à parler avec les mains , de manière agressive et menaçante. Un gros observait sur les marches d’une bâtisse d’ en face . Un scooter passa lentement et le pilote jeta un œil sur la présumé tragédie. Puis un gars sur un vélo fit de même. De l’ opposé , des voitures passèrent sans y prêter d’ intérêt. La femme qui criait était Karine , bien foutue , sympa , un peu trop pétasse mais droite dans la vie. Le coupable l’ air un peu kikos , en veste de cuir noir et jeans ,en bas sur la route , entre des autos garées était un inconnu pour Simon, l’ autre gars qui sortait de chez Karine était son mec Jean- Luc , lui en jeans aussi et maillot blanc. Karine gueula : espèce d’enculé ! Elle jeta de l’eau sur le type et lança un vase de verre que se brisa sur le bitume. A vrai dire cette querelle n’étonnait que peu Simon qui avait constaté beaucoup d’agitation par le bruit qu’ il entendait, voilà maintenant quelques semaines de petites fiestas. Rires, musiques, guitares , pétarades et diner tard le soir ...
     animaient les soirées de la rue des Forges . Mais ça a du mal tourner, Simon hypothétisait une crise de nerf de Karine trop bourrée, un manque d’argent , des avances de l’ inopportun , Jean- Luc licencié -Arrête de me regarder comme ça ! cria Karine , et va te faire foutre ! gros con !Jamais je t’aurais cru comme ça ! -Tu vas le regrettais Kadar ! attaqua Jean- Luc. - Fils de putain lança ! encore Karine , outrée -Qu’ est-ce qui t’a pris de frappé Amline ? Je veux rien savoir ! Trop furieux, Jean- Luc saisit Kadar par le bras , l’amena jusqu’ à sa voiture , dix mètres plus loin et le projeta contre. -Barre-toi tout de suite ! ordonna Jean -Luc, barres toi ou je t’explose ! Puis il retourna vers Karine. Kadar ouvra la portière et fila. Simon attendit encore que la scène s’apaise. Il vit Jean- Luc surveillait le départ de kadar, discuta avec Karine et Christiane leur voisine. Emmanuelle, leur petite fille , le rejoint. Cette petite famille venait d’ essuyer une ordure exceptionnelle. Karine rentra et laissa la fenêtre ouverte . Christiane suivit le pas et Jean- Luc , prenant Emmanuelle par la main s’ assit avec elle sur les marches de sa maison. Le gros en face lança : -T’as faillis lui en mettre une ! -Ca ! je voulais le faire puis j’ai voulu etre plus intelligent ! j’ aurais ptet mieux fait de le frapper ! - Il a fait quoi au juste ? -Il a cogné Amline , la petite sœur de Karine. Ce type c’était un amant de passage apparemment, qui s’est servi dans son porte-monnaie. Quand ...
«1234...15»