1. Un fantasme devenu réalité. 1 (3)


    Datte: 10/03/2019, Catégories: Hétéro Auteur: mlkjhg39,

    Un fantasme devenu réalité. 3 (Cette histoire est écrite avec la complicité d’une de mes lectrices. Mais je ne vous dirai pas si tout ou partie est fantasme ou réalité. L’auteur) Je remonte, et ma main vient caresser son cou, son menton, mes doigts se posent doucement sur ses lèvres. Il souffle doucement, mime un petit baiser tout léger et du bout de sa langue touche mes doigts. Oh, l’effet qu’il me fait ! Je sens toutes mes terminaisons nerveuses frémir. Je croyais être repue, assouvie. Il a réveillé une femme en moi, qui veut plus, encore. Il m’a dit quelques minutes... c’est 5, 10, 15.... Hum, je savoure déjà la reprise. (Suite) Ça fait bien 20 minutes qu’il joue avec mon corps, ne se servant que de ses mains et de sa bouche. Pas une partie de mon corps n’y échappe mais il revient souvent vers mon anneau fripé. Sa langue, puis sa main en explorent les contours. Sa langue l’enduit de salive avant qu’un doigt ne le viole. Je ne le refuse pas. Il s’enhardit et son doigt pousse un peu plus loin. J’essaie de serrer les fesses contre l’intrusion mais il continue, me giflant la fesse droite de son autre main. Je suis surprise et il en profite pour introduire deux doigts dans mon trou. Ça ne fait pas de l’effet qu’à moi. Sa verge a repris toute sa vigueur. Il n’est pas tout jeune mon étalon, mais il en remontrerait à de petits jeunes. -Tu veux? me demande-t-il. Je ne le ferai que si tu es d’accord! Est-ce que je veux? Il me demande alors que je suis déjà pantelante. La ...
     tête dans l’oreiller, les mains crispées, le cul levé, jambes légèrement écartées, et il me demande si je veux? Je suis une poupée dans ses mains expertes, je suis de la guimauve, il peut faire de moi ce qu’il veut et il le sait. Mais il me demande... est-ce que je veux? Quel gentleman ! Oh, j’en ai rêvé, j’ai imaginé que si c’était bien fait, cela pouvait être un plaisir différent mais tout aussi satisfaisant. Et si il y a quelqu’un qui fait bien, très bien même, c’est mon "pas tout jeune" (;-)) étalon, le bougre! Il a toujours deux doigts qui coulissent dans mon fondement. J’aime ça... c’est curieux, c’est bon, et ça me brûle en même temps mon abricot... c’est stimulant... j’ai envie... Il est énorme!!!! Mais j’ai envie. - Oui ! Mille fois oui ! Plusieurs fois, il plonge sa bite dans mon sexe pour bien la graisser, crache sur mon cul et présente le bébé à la mère. Il force à peine, ne faisant rentrer que la moitié de son gland trigonocéphale. Mon sphincter résiste à l’intrus, il présente sa verge devant mon visage pour que je la couvre de ma salive puis revient à la charge. Il s’aide de sa main serrée juste derrière son gland et donne un brusque coup de reins. La brûlure est atroce mais ma pastille a cédé. J’ai déjà pratiqué la sodomie avec mon ex mari, mais c’était il y a plus de vingt ans et j’étais plus souple. Et surtout ce n’était pas le même calibre !!! J’ai le cul dilaté, mon anneau c’est resserré une fois le gland passé qui vient de retrouver tout son volume. ...
«123»