1. AU BORD DU LAC 3/8


    Datte: 10/03/2019, Catégories: Entre-nous, Hétéro

    Après mon après-midi de voile, et le caractère impétueux de mon équipière, je retrouvais le Soir, mon ami Eric, qui revenait d’une journée dans sa famille. « Pfff !, quelle journée ! je te jure, c’était d’un ennui. Je comptais les heures en silence. J’aurais préféré rester ici. Et toi, ça s’est bien passé ? » « ça s’est bien passé, mais j’ai eu une surprise. » Je lui racontais, les grandes lignes de mon après-midi. « C ‘est pas vrai ! tu as niké encore une autre gonzesse ? Mais tu n’arrètes jamais ! dommage que je n’étais pas là. » « Je te fais remarquer que si tu avais été là, on aurait fait autre chose. » « Enfin quand même, quelles vacances ! » « C’est vrai, la chance nous sourit côté filles, mais ça peut vite tourner. En tout cas, pour ce soir, je ne vois pas comment faire. Je suis lessivé. » « Attends, tu ne peux pas me laisser tomber. C’est sur que les nanas nous attendent. Elles n’ont pas raté un seul soir. » « Je sais, mais là, je ne suis pas trop d’attaque. » « Ecoute, on va les rejoindre, et on verra quoi faire, ensuite. On trouvera bien une excuse pour ne pas sortir trop tard. » En fait de ne pas sortir tard, elles voulurent aller danser. Nous retournâmes au « California » qui était bondé, comme tous les soirs en été. Elles avaient, toutes deux des robes légères, Pour Terry une longue jupe évasée asymétrique, et un caraco, très court qui laissait son ventre découvert, si court qu’on voyait les bas de ses seins dépasser dès qu’elle levait un peu les bras, et pour ...
     Ingrid, une très courte robe droite boutonnée sur le devant. Après avoir bu un verre, nous allâmes brûler des calories sur la piste de danse, mais j’aspirais à un peu de repos et je rejoignis sur la coursive, l’alcove dans laquelle nous étions installés. Je sirotai mon Mojito, en fumant une cigarette, un œil distrait sur la piste de danse surpeuplée. Bientôt, la lumière se tamisa, et le DJ lança la première série de slows. En bas, les couples se formaient. J’aperçus Terry, dans les bras d’Eric, et Ingrid avec un cavalier brun, assez grand. Je somnolais un moment, et fus réveillé par Eric, qui se posa à mes côtés pour fumer un clope. « ça va, tu récupères ? » J’opinai du chef Terry vint nous rejoindre et se colla contre Eric. Ce dernier, passa la main sous son Caraco, et le remonta découvrant sa poitrine ferme qu’il malaxait . « Où est Ingrid ? » demandai-je « Elle danse, » me répondit Eric « et si tu veux mon avis, il y a pas mal de mecs qui lui collent au train. » Ingrid ne tarda pas à arriver et vint se blottir contre moi. Je remarquai alors que le haut de sa robe était dégraffé, s’ouvrant sur un décolleté généreux dévoilant en partie ses seins, alors que deux boutons avaient sauté en bas, où la robe s’ouvrait presque jusqu’à son entrejambe. Je descendis ensuite avec eux pour danser un peu, jusqu à la serie de slows suivante. Ingrid, vint se coller à moi, et utilisa tout son sex appeal pour m’exciter, sans trop de résultat, je l’avoue. Au slow suivant, un type vint l’inviter, ...
«1234...8»