1. vive les fêtes ratées (3)


    Datte: 10/03/2019, Catégories: Inceste Auteur: Tecyde,

    Résumé des chapitres précédents : Un soir, une sœur aînée revenue à l’improviste d’une soirée ratée surprend son frère en train de se masturber devant des vidéos pornographiques. Après un petit moment de gêne et de moqueries gentilles, Hélène et se montre très compréhensive et initie son frère au véritable amour physique, une première réussie qui leur donne envie de continuer. Après des jours et des jours d’attente, les parents des protagonistes laissent enfin leurs rejetons seuls pour aller dîner chez des amis. La soirée commence fort car Hélène veut essayer la sodomie, ce qui est finalement accompli. Les sens apaisés et affamés, ils descendent à la cuisine où ils retrouvent les plats préparés par un petit frère toujours soucieux de bien faire *** Hélène eut un sourire devant la nourriture et fit avec ironie : — Le melon est coupé en tranche, mais pas découpé en dés. Tu me déçois, frangin Il n’y a pas non plus de bougie pour un dîner aux chandelles. Je haussais les épaules et répondit sur le même ton : — Je peux chercher des bougies à la cave si tu veux, et aller arracher des fleurs sur le rond-point. - Waw des fleurs ! Mais ça ne sert à rien, vu que tu m’as déjà baisée. Nous éclatâmes de rire tous les deux et à cet instant, je me sentis décidément on ne peut plus heureux et à l’aise avec ma sœur. Nous étions déjà très proches avant, mais notre union charnelle n’avait fait que pousser les choses encore plus loin. Je trouvais ça merveilleux de simplicité et de naturel. Mon ...
     aînée était pensive elle aussi et s’installa à table en amenant une bouteille de rosée entamée. — Nous avons bien mérité un verre, dit-elle. Elle laissa échapper un petit cri alors qu’elle s’assit et s’installa plus précautionneusement les sourcils froncés. -C’est douloureux ?, demandais-je avec une sollicitude intéressée, inquiet de ne plus pouvoir renouveler cette expérience ô combien agréable de la sodomie. — Assez oui Il faudra que je te fasse essayer avec un gode ceinture, fit-elle avec un humour si pince sans rire que j’en restais pantois pendant cinq bonnes secondes. Là, ce fut elle seule qui éclata de rire et elle trinqua avec mon verre, espiègle : — Mais non, ne t’inquiète pas, ce n’est pas dans mes projets immédiats. Tu serais pas tenté, toi ? Il parait que pour les mecs, c’est encore mieux. Je bus mon verre de vin en bafouillant : — Heu là comme ça, je ne sais pas trop. — T’as l’impression que ça fait tantouze ? T’aurais l’impression d’être rabaissé ? , demanda-t-elle curieuse. Je pris du jambon avec mon melon et mâchais pour me donner un temps de réflexion : — Ben avec toi, non, pas du tout Dans l’absolu pourquoi pas Mais bon tu sais, il n’y a même pas dix jours, j’étais total puceau, à me demander ce qu’était véritablement une femme, et d’un coup-là, on cause sodo et tout le tralala j’ai l’impression que ça accélère à fond. Genre je suis passé des autos tamponneuses à la Formule 1 sans passer par la case twingo. — Oh c’est mignon et romantique. Je suis une Formule ...
«1234...9»