1. Les nièces jumelles : saison 3 (5)


    Datte: 10/03/2019, Catégories: Partouze

    Mes nièces jumelles Chapitre 5 : Célébration Mais oui, mais oui, l’école est finie ! Je n’arrive pas à y croire, l’année scolaire est terminée, et Lucy et moi avons enfin notre diplôme en poche ! Bon, ça a été plus difficile pour elle que pour moi, mais c’est le résultat qui compte. Je suis si heureuse, je ne réalise pas encore. Maintenant, il y a l’université. Rien que d’y penser, ça me saoule, j’aurais préféré qu’on en ait fini avec les études. Je ne sais pas encore vraiment ce que je veux faire, mais j’ai encore le temps avant de m’en inquiéter. Pour le moment, je veux profiter et me détendre. Ces dernières semaines ont été stressantes. Pour célébrer l’événement, moi et ma sœur avons organisé une grande fête. Nous avons invité presque tous les élèves de notre année, plus quelques amis et des jeunes du quartier. Il va y avoir un monde fou ! Cela n’a pas été facile de le convaincre, mais Eric a été d’accord que nous fassions ça à la maison, à conditions qu’on ne casse rien et que nous nettoyons tout le lendemain. Non mais ça va, c’est bon, on est des adultes maintenant, pas des porcs. Qu’est ce qui peut mal se passer ? Comme il n’avait pas envie d’assister à ça, il nous a promis qu’il sortirait toute la soirée pour nous laisser tranquille. Ce n’est pas méchant, mais je préfère ça : avoir un adulte dans les pattes nous aurait gâchée la soirée. Je comptais justement le lui demander, c’est bien qu’il prenne cette initiative de lui-même. Je lui ai quand-même dit que ça ...
     risquerait de finir tard... et qu’il fallait qu’il fasse gaffe à ne pas rentrer trop tôt. Il est super cool mon tonton adoré, il nous a même autorisé à acheter de l’alcool. Les premiers invités arrivent. Ils ont amené des gens qu’on connait pas avec eux. Ce n’est pas grave, c’était permis. Officiellement, cette fête est ouverte à tous les étudiants. La fête bat rapidement son plein. La musique et la bière coulent à flot. On peut enfin se lâcher. Clarisse vient me voir pour me parler un peu. Elle a l’air un peu déprimée. Elle me confie que nos orgies vont lui manquer et qu’elle regrette que cette année soit déjà terminée. J’essaie de la rassurer en lui disant que nous n’avons qu’à en organiser entre nous pendant les vacances, que nous n’avons pas besoin de l’école pour ça ; ça n’a pas l’air de lui remonter le moral. Je sais très bien pourquoi, tout cette histoire n’est qu’une excuse. Le véritable problème, c’est que notre petit groupe va bientôt s’éparpiller, nous allons tous poursuivre notre vie chacun de notre côté. Il va être difficile de continuer de se voir après cela, nous allons sans doute perdre contact à tout jamais avec certains d’entre nous. Bravo, elle a réussi à me foutre le bourdon à moi aussi. M’enfin, ce n’est pas comme si ce n’était que maintenant que je m’en rendais compte. Je le sais très bien et cela me fait peur à moi aussi. Je la prends dans mes bras pour lui faire un câlin. Cela me rappelle que j’ai un truc super important à dire à Bruno. Je l’emmène dans ma ...
«1234...14»