1. Une folle rencontre inattendue (3)


    Datte: 11/03/2019, Catégories: Hétéro Auteur: fredlie,

    Léa Il est si beau ainsi les yeux fermés que j’aime le regarder à genoux devant lui son sexe à le goût de nos ébats et le sentir dans ma bouche réveille en moi de doux souvenirs. Je sens sa main passer sur mes cheveux et descendre sur mes épaules il me relève doucement avant de m’embrasser et de me demander « Nous serions mieux sur le canapé non ? » J’aime son côté souriant et enjôleur quand il me parle. Je m’assois sur le canapé où il me rejoint nu, je remarque surprise : « Tu te balades nu maintenant ? » - « Le peignoir que tu m’as donné est quelque peu humide, la vraie question est plutôt pourquoi toi tu t’es revêtu ». -« Je n’ai plus un corps jeune comme le tien être nu côté de moi cela me gène » -« Cela ne te gênait pas sous la douche la dernière fois. » - « C’est long et compliqué tu sais » - « J’ai du temps à passer avec toi non ? Il m’attire à lui et me serre dans ses bras : « tu te libères dés que tu es excitées et te refermes juste après explique moi ? » Etre contre lui me libère je lui raconte alors le temps passé avec mon ex-mari, après des débuts où il semblait amoureux notre vie est vite devenue monotone en tout cas pour moi. Le sexe une fois par mois par obligation, une position dans le noir sans plaisir. Pas de regard, pas d’affection et le choc de le découvrir avec un homme. Je mets enfin des mots sur ce qui me hante depuis longtemps « Si mon mari m’a trompé avec un homme c’est bien que je ne suis pas être à la hauteur ». « Tes caresses me font oublier tout ...
     cela mais après le bonheur que tu me donnes revient le temps des doutes ». Chris « Tu te crois donc moche », je la sens tremblante dans mes bras et je comprends un peu mieux ses réactions, ce n’était pas une femme à l’abandon que j’ai vu le premier jour mais une femme bien abîmée. « Je ne suis pas psy Léa tu sais mais je suis sur d’une chose tu n’es pas moche » Avant qu’elle puisse répondre je me lève et la tire vers le bras, je l’emmène devant un miroir en pied dans le salon. -« Regardes-toi Léa » - « Non je ne veux pas » me dit-elle et je la sens se crisper dans mes bras. «-Tu es à moi et je te dis de te regarder dans ce miroir. » Elle déglutit difficilement avant de m’obéir. Je caresse son visage et lui explique: « Sur ton visage on voit des rides qui marquent le passage du temps, elle ne font que souligner ta beauté », je glisse mes mains sur sa poitrine en entrouvrant son peignoir. « Ta poitrine est tombante mais elle ne fait que mieux se lover dans mes mains » et tout la pinçant je souligne « Quand tu es excités elle est aussi ferme que celle d’une jeune femme de 20 ans ». Je fais glisser mes mains sur ses hanches et ses jambes « Ton corps n’est plus jeune mais il est sculpté par tes efforts ». Je fais alors tomber son peignoir au sol et passe ma main sur son sexe avant d’y glisser deux doigts « Ta chatte a peut être été oublié mais elle mouille dés que je la touche et m’enserre comme jamais je ne l’ai été. ». Je la tiens toujours contre moi et je fais glisser mes doigts ...
«1234»