1. Naturisme éducatif (3)


    Datte: 11/03/2019, Catégories: Inceste

    Pendant quelques jours, nous n’avons pas eu droit à d’autres cours, nous avions mis en pratique le premier plusieurs fois par jour ma sœur et moi, elle prenait beaucoup de plaisir en se masturbant pendant que je lui suçais les tétons. La voir jouir m’excitait terriblement, et je jouissais moi aussi bien plus intensément. Le soir venu, tous devant la télévision comme souvent, ma mère brisa le silence : — Je pensais vous donner un nouveau cours... Sans la laisser terminer j’éteignais la télévision, répondant oui, oui, oui ! — Une petite seconde dit-elle, avant de passer à autre chose, il faut qu’on vérifie que vous avez bien compris la dernière leçon. Vous allez, tous les deux, chacun votre tour, me caresser les seins pour que je constate votre dextérité. — Moi aussi ? dis ma sœur — Si tu veux bien oui, nous pensons que si on vous instruit sur le sexe, il faut que ce soit aussi bien le sexe hétérosexuel, qu’homosexuel, expliqua mon père — Ca veut dire que l’on fera aussi des choses tous les deux ? l’interrogeais-je — Oui, si tu es d’accord bien sûr, mais comme on vous l’a toujours appris, avant de décider ce qu’on aime, et ce que l’on n’aime pas, il faut essayer, ajouta ma mère. J’acquiesçais, sans grande conviction. Elle se tourna vers moi en tendant la poitrine et m’invita donc à la caresser, je m’exécutais, en m’appliquant autant que possible. Le souffle de ma mère s’accéléra alors que j’aspirais ses tétons. Elle me repoussa gentiment, et fis signe à ma sœur de prendre ma ...
     place. Ce spectacle me fit bander à m’en faire mal, mais je ne touchais pas mon sexe, trop absorbé par cette scène. Une fois satisfaite, ma mère déclara : - Je pense que vous avez bien compris, avant de continuer, je pense que nous pourrions tous les trois, chacun notre tour, nous occuper de ta poitrine ma chérie. Joignant le geste à la parole elle avait déjà commencé à masser les seins de ma sœur. Je fus le suivant à m’occuper de ces jolis petits seins, avant de céder la place à mon père, quand il lui mordilla les tétons, elle ne put s’empêcher de glisser sa main entre ses cuisses et jouis en quelques secondes. - Et si nous commencions la deuxième leçon, que diriez-vous de vous faire jouir mutuellement avec vos mains, nous demanda mon père. Ma sœur dévorait ma bite du regard. Moi j’allais enfin pouvoir toucher le fruit défendu, cette petite chatte que j’avais vu jouir de nombreuses fois maintenant. - Je pense qu’on va commencer par ces messieurs, dis ma mère en empoignant le sexe de mon père. Le truc avec les hommes, c’est de pas serrer trop fort, et de faire aller et venir ta main sur la verge, avec la deuxième tu peux tout doucement masser les testicules, voire même caresser gentiment l’anus, elle joignait les gestes à ses paroles. En accélérant son mouvement, elle précise - L’important, quand on caresse quelqu’un d’autre, c’est de s’adapter aux réactions, et aux demandes de son partenaire, vous voyez, le corps de votre père se tend, il respire de plus en plus fort, du coup ...
«123»