1. Cocu content mais pas trop. Voire pas du tout (1)


    Datte: 11/03/2019, Catégories: Hétéro

    Cette histoire a déjà été publiée sur différents sites d’histoires érotiques, mais ce site me plait alors j’ai décidé de la publier ici aussi. Je suis marié depuis vingt ans avec Mathilde. Ses dix ans de plus, je vais en avoir quarante, n’ont jamais été un problème. En effet, elle fait plus jeune que son âge et moi un peu plus mûr. Petite brune d’1m55 et de 55 kg. Elle a pris quelques rondeurs ces dernières années qui l’ont transformée avantageusement. Du moins, de mon point de vue. Sans être grosse, elle fait, maintenant, un 40 en pantalon, mais un magnifique 90D. Seul inconvénient, depuis le départ des enfants, une grosse dépression et la prise d’antidépresseurs, elle a perdu goût au sexe. Elle adore ça, mais elle n’en a pas l’envie. Un peu comme lorsqu’on dit que l’appétit vient en mangeant. Eh bien, pour elle, ça fonctionne comme ça. Pour s’habiller, le problème est le même. Il est très difficile de lui faire mettre des choses qui sortent un peu de l’ordinaire. Elle est toujours habillée très classe, parfois un peu sexy, mais uniquement au boulot. Pour moi, le week-end c’est pyjama en pilou et couverture chauffante. Bref ! Tout ça, c’était avant. Avant que j’aie cette idée pour le moins destructrice de vouloir la montrer, la partager, l’offrir, la dévergonder. Attention, j’ai bien dit l’idée. Car dans la réalité, je n’avais pas vraiment envie de la partager, je voulais juste créer un choc psychologique. Seulement, il y a un moment donné où je deviens fou. Oui, je dis ...
     bien : FOU ! Le manque de sexe donne aux hommes des idées obscènes. Quand je suis en manque, je ne peux m’empêcher de l’imaginer dans des situations impensables, obscènes, humiliantes, en un mot : pornographiques. Alors ? Alors, vous serez peut-être parfois choqué, outré de la façon dont je vais parler à ou de ma femme. Mais sachez que je l’aime plus que tout et que je ne l’ai jamais obligée à faire quoi que ce soit. Elle a toujours été consentante et à la fin même, volontaire. Dans ce texte, je vais essayer de vous faire partager ce qu’on peut ressentir dans ma situation et comment on interprète les agissements de son conjoint lorsque la communication n’est pas son fort et qu’il ne vous laisse que ses actes pour conversation. Aujourd’hui ma femme a changé. Je ne profite pas du tout de ce que j’ai initié, bien au contraire. Pour preuve, il est 23h05, je vous écris et me confie à vous alors qu’elle est sortie. Mais commençons par le commencement : Ça fait longtemps, maintenant, que je la tanne pour qu’on aille faire un tour en boîte échangiste. Juste pour nous changer les idées. Boire un verre, rencontrer des gens, etc. Je me dis qu’avec un peu de chance, je rencontrerai des gens sympas et que de fil en aiguille, j’arriverai à la décoincer et peut-être même à baiser une autre femme que la mienne faisant ainsi d’une pierre deux coups. Si l’on peut dire. Mais systématiquement, j’essuie un refus catégorique. Elle me dit que je suis un pervers, un cochon. Mais bon. Elle n’est pas ...
«1234»