1. Surpris et pris par... (10)


    Datte: 11/03/2019, Catégories: Inceste

    Durant les deux semaines qui suivirent leur retour de Nice, Jeanne et Jérémie avaient pu raconter leurs péripéties à Jacques et Jennifer avant qu’ils ne s’en aillent à leur tour, le père de famille partant pour Marseille avec l’une de ses équipes de football dans le cadre d’un tournoi inter lycées et la jeune femme pour un camp de volleyball préparatoire des championnats nationaux qui devaient se dérouler à Paris à la fin du mois d’août. Durant les quelques jours qu’il leur restaient à passer ensemble avant que Jeanne ne reprenne son travail, mère et fils en avaient profité pour s’amuser à leur façon en évoquant la façon qu’avait eue Alice de le dominer. Pour le taquiner, Jeanne avait demandé à Jérémie laquelle de ses dominatrices il préférait entre Jennifer, elle et Alice. Ne souhaitant pas la contrarier, le jeune homme lui avait répondu qu’elle était sa dominatrice préférée, prétextant une plus grande excitation éprouvée à l’idée d’être soumis par sa propre mère même si en réalité, il appréciait les méthodes des trois femmes les unes autant que les autres et en retirait le même plaisir puisqu’elles étaient toutes issues de sa famille. Le lundi 15 août fut le jour J pour Jeanne qui allait retrouver son salon d’esthéticienne, laissant Jérémie seul à la maison. Remarquant la déception de son fils au petit-déjeuner ce matin-là, la mère de famille parvint à le rassurer. — Je ne te l’ai pas dit plus tôt mais j’ai reçu un coup de fil de quelqu’un qui m’a dit que tu aurais de la ...
     visite aujourd’hui. Comme ça, tu ne t’ennuieras pas trop durant cette journée. — Super ! Et qui viendra me rendre visite ? — Ça, c’est une surprise. Tout ce que je peux te dire, c’est que tu pourras aller à poil ouvrir la porte. — D’accord, Maman. Dans ce cas, j’ai bien hâte de recevoir cette visite. — Tu vois que je pense à ton plaisir. Qu’est-ce qu’on dit ? — Merci beaucoup, Maman. Sur ces mots, Jérémie embrassa sa mère puis finit sa collation avant de faire la vaisselle. Jeanne partie, le jeune homme se demandait que faire. En effet, sachant qu’il aurait de la visite, il ne pouvait se permettre de faire faux bond à la ou aux mystérieuses personnes dont parlait sa mère. N’ayant de surcroît pas pensé à demander à Jeanne à quel moment de la journée il recevrait ses visiteurs, Jérémie se résigna à rester à la maison en attendant leur arrivée. Heureusement pour le jeune homme, l’attente fut d’assez courte durée. En effet, deux heures après le départ de Jeanne, Jérémie entendit la sonnette retentir et s’empressa d’aller ouvrir. En découvrant l’identité de ses visiteuses, il fut à la fois surpris et ravi. — Zoé ! Emilie ! Je ne m’attendais pas à votre visite. — Ça nous fait toujours plaisir de te voir, cousin. Surtout maintenant... Préférant ignorer cette dernière remarque de Zoé, Jérémie fit entrer ses cousines et leur proposa de laisser leurs affaires dans le salon. Les deux jeunes femmes acceptèrent la proposition et la conversation s’orienta sur leurs vacances respectives. — ...
«1234»