1. Pulsions bisexuelles 6


    Datte: 12/03/2019, Catégories: Gay Mature, Voyeur / Exhib / Nudisme

    Le samedi matin, je me suis réveillé vers 10h. Après avoir fait un tour dans la salle de bain, je me dirigeais vers la cuisine. Cécile et Julien étaient déjà là. Ils discutaient, assis l’un en face de l’autre, totalement nus. Je me joignais à la discussion tout en prenant le petit-déjeuner. Nous nous sommes ensuite installés dans le salon pour regarder un peu la télé. Cécile s’est assise en tailleur entre notre amant et moi, laissant ainsi voir son minou totalement épilé. Je regardais à ma droite ces deux sexes avec envie.Après quelques minutes, ma belle s’est mise contre moi, dos à moi. Je lui caressais aussitôt le ventre et les seins. Ma queue dure était tout contre son dos. Elle a posé ses pieds sur la cuisse de Julien qui commença à lui masser. Je trouvais la situation très sensuelle et érotique. Nous étions à l’écoute de nos envies. Cette scène a duré environ 30 minutes, sans qu’il ne se passe rien d’autre. Ma belle se releva et partit dans la cuisine faire à manger. Je lui proposais de l’aide, qu’elle accepta. Nous avons préparé le déjeuner assez rapidement et nous sommes retournés au salon prendre l’apéritif pendant que le repas était au four. Nous avons parlé un petit moment, notamment du programme de l’après-midi. Cécile et moi n’avions pas très envie de sortir. Nous resterons donc chez nous, et il ne devrait pas être très difficile de trouver des occupations...Une fois que le repas était prêt, nous sommes passés à table, toujours nus. Nous avons ensuite pris un ...
     verre au salon. Là, la discussion s’est rapidement axée sur le sexe. J’ai avoué à ma femme que j’avais trouvé très excitant que la veille elle garde nos spermes à Julien et moi sur ses seins. La voir comme ça m’excitait énormément. Elle a répondu qu’elle fantasmait de plus en plus sur le fait de s’exhiber devant plusieurs hommes, les regarder se branler et qu’ils jouissent sur elle. Ce fantasme revenait de plus en plus souvent dans son esprit. Je ne savais pas trop quoi répondre, étonné de cet aveu, mais heureux qu’elle soit si honnête et que nous puissions parler sans retenue. J’ai finalement dit que je ne voyais aucun inconvénient à ce qu’elle s’exhibe, tant que je suis là. Par contre, je lui faisais part de ma crainte que ça dégénère s’il y a cinq ou six hommes. Nous échangions aussi sur la difficulté de trouver des hommes respectueux. Je lui ai promis que l’on en reparlerait plus concrètement plus tard.Ensuite, puisque nous discutions sans tabou, j’ai dit que lorsque ma belle me sodomisait avec le gode pendant que je suçais Julien, j’aurais aimé que ce soit une vraie queue en moi et pas simplement un jouet. J’étais un peu gêné de dire ça. Cécile se doutait que je voulais le faire avec un deuxième homme et dit qu’elle n’y voyait pas d’inconvénient, du moment qu’elle serait là au moins pour regarder. Elle m’a embrassé, comme pour me rassurer.Ma femme a regardé Julien et lui a demandé si lui aussi avait envie de quelque chose de plus. Il hésitait, disant que nos rapports lui ...
«1234»