1. Bruno, Monique et moi (Episode 2)


    Datte: 13/03/2019, Catégories: Anal Hardcore, Lesbienne

    A. Deuxième jourAprès une douche et un dernier baiser avec Monique, je m’étends dans ce grand lit, ancienne chambre de Marie. Elle semble encore habitée, quelques photos, beaucoup de livres, sur un peu tous les sujets… Un poster au mur me rappelle mes tendres années, James Dean, La fureur de vivre, tout un programme…Le sommeil me ratt**** sans que je n’entende autre chose que le silence de la campagne…Le lit est neuf, un 160, je me suis étalée… Puis rideau…Mon rêve est érotique, James Dean appelle d’autres souvenirs, mes premiers émois dans les salles de cinéma le dimanche après-midi avec mes copains, mes premiers amants, puis tout se brouille…Je sens une chaleur contre moi, je me laisse caresser, ma vulve s’ouvre, un doigt tourne sur mes trésors, je m’abandonne, appelant d’autres caresses…Rêve érotique, après une nuit intense, de plaisirs, de sexe partagé, d’échanges avec Monique, puis avec Bruno et sa façon de me prendre, de me faire jouir, puis nos délires communs...Ils me regardent, me caressent de nouveau, embrassent mes seins…Je suis nue au milieu du lit, offerte… Ils sont partout, en moi, m’emportent, me font jouir encore, je gémis…Une bouche adorable se rive à la mienne, mes doigts croisent les siens, je m’étire…Le baiser est torride, mon corps réclame… Je le sens sur moi… J’écarte les cuisses…Un sexe me pénètre délicatement, me transporte, me possède lentement, comme j’aime, comme une vague, qui me fait tanguer, je suis sur le rivage, portée par l’océan, pour un ...
     coït final merveilleux, intense, un échange amoureux si puissant, que l’orgasme qu’il génère m’emporte, me fait pleurer, mon corps tremblant de plaisir…La nuit est calme, silencieuse… Un clocher tinte son heure… Neuf coups… Déjà !...L’odeur du café… Je m’étire de tout mon long, comme une chatte…Elle m’a déposé un peignoir…Je passe par la salle de bain, puis décente, je trouve Monique seule dans la cuisine…- Bonjour ! Bien dormi ?- Extra, le lit est exceptionnel…- Comme un bébé alors ?…- Presque, il y avait des rêves pour plus grands…- Ah ! Madame est perturbée par nos amours plurielles ?- Pas que, j’ai nettement ressenti un sexe, un membre bien rigide, long, me prendre, me donner un plaisir divin… Un rêve… Bruno est sorti ?- Oui, il est allé nous chercher du pain, on va déjeuner ici à midi, je n’ai pas de nouvelles des enfants…- Vous avez…- Non !... Il te l’a dit, il était crevé, je l’ai rarement vu comme ça… épuisé… On l’a eu… Je suis si heureuse de l’avoir partagé avec toi… Tu es si sensuelle, amorale aussi… Tu m’as emportée dans tes fantasmes… J’ai joui comme jamais… J’en ai encore les traces…- Oh, dans mes rêves aussi, vous étiez tous les deux comme hier…- Pas possible, je n’ai pas bougé…- Et bien le mien, il bougeait, je te l’assure…- Il a ronflé si fort cette nuit…- Bah !... Un rêve… Je suis perturbée par tout ça, mais j’ai aimé…- Tu es prête à recommencer alors, ce soir ?- Oui… Je l’avoue… J’irai payer ma chambre avant midi, et puis c’est dimanche, je vous offre le ...
«1234...14»