1. Une négociation hors de contrôle Partie 2


    Datte: 13/03/2019, Catégories: Anal Hardcore, Partouze Auteur: tirkhard,

    Écoute, je suis désolée. Tu avais raison, je n’aurais pas dû me lancer dans une telle histoire. Je n’aurais pas dû t’y mêler. Je te promets, je ne commettrais plus une telle erreur.— Il est trop tard.— Non, grâce à ce porc tout va pouvoir changer.— Tout a déjà changé. Tu as déjà deux soirées prévu. Une la semaine prochaine, l’autre la suivante.— Hein ? Non, je t’ai dit, j’ai retenu la leçon, je ne ferais plus ça.— C’est tout le foutre que tu as bu qui te monte à la tête pour que tu ne comprennes pas ?— Eric, qu’est ce qu’il t’arrive ?— Ce qu’il m’arrive ? Ça.Il tourne l’écran de son ordinateur. Je sens mon sang se glacer. Devant moi défile le film de notre soirée.— Qu’est-ce que c’est ?— Quoi, tu ne reconnais pas la pute qui est en train de se faire tringler à la fenêtre ?— C’est impossible, nous étions seuls, personne ne pouvait nous filmer.— Mais pauvre conne, il y avait des caméras absolument partout. Pierre a arrosé ma boite mail d’extraits de tes exploits sous différents angles.— Comment ?— À ton avis ? Il n’a jamais été question de négocier avec toi. Depuis l’instant où tu l’as appelé, il a su qu’il te sauterait et il a veillé à immortaliser ce moment.— Non ! Si notre concurrent n’avait pas appelé, jamais…— Il n’a jamais appelé. Je les ai contactés ce matin, ils n’étaient ...
     pas en négociation avec lui. Ce coup de fil c’était du bidon, un stratagème pour être sûr de te planter avec sa queue.— Qu’est-ce qu’il va faire de toutes ces vidéos ?— Tu ne m’as pas écouté ? Je t’ai dit que tu avais déjà deux rendez-vous pour négocier avec des confrères à qui il a déjà refilé le tuyau. Tu te doutes de ce qu’ils attendent de toi désormais, de ce qu’ils vont tous attendre de toi, car ça va très vite se savoir que tu te fais passer dessus pour avoir leur signature ?— Non.Je pleure toutes les larmes de mon corps. Moi qui pensais en avoir fini avec cette histoire, je me retrouve dans une situation encore plus horrible.— Il faut que tu m’aides.— Je ne peux plus rien pour toi.— Tu as dit que tu m’aimais.— Oui, je l’ai dit, mais c’était avant que je te voie te faire passer dessus par une meute de chiens en rut et t’entendre couiner de plaisir.— Salaud, tu en as bien profité toi aussi.— J’ai fait comme eux, je me suis tapé une pute. Rien de plus.— Salaud.Mes larmes redoublent.— Tu n’as plus que deux solutions qui s’offrent à toi. Soit tu pars et tu me cèdes tes parts de la société pour un prix dérisoire. Vu la merde dans laquelle tu m’as mis, c’est la moindre des choses. Soit tu restes et du statut d’associée tu passes à celui de pute. Alors ? Qu’est-ce que tu choisis ? 
«12...9101112»